jeudi, décembre 8, 2022
AccueiltempIl faut cibler le régime en Iran, épicentre de l'intégrisme islamiste

Il faut cibler le régime en Iran, épicentre de l’intégrisme islamiste

CNRI – L’Union des associations iraniennes en Allemagne a organisé la semaine dernière le plus grand rassemblement des Iraniens dans ce pays. Les dizaines de milliers de participants, réunis à Berlin, ont appelé la communauté internationale à cibler Téhéran en tant qu’épicentre de l’intégrisme islamiste.

Ils ont également exprimé leur soutien à l’opposition démocratique iranienne et sa conception démocratique et tolérante de l’Islam, comme l’antithèse du régime obscurantiste.

Plus d’une cinquantaine de personnalités politiques, culturelles et religieuses de premier plan d’Allemagne, des États-Unis, d’Europe et des pays musulmans sont intervenu lors de cette conférence à l’occasion de la Journée internationale de la femme.

Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne (CNRI), était entourée d’un large éventail de personnalités allemandes, notamment Rita Süssmuth, ancienne présidente du Bundestag, Horst Teltschik, conseiller de sécurité nationale du chancelier Helmut Kohl et ancien chef de la sécurité de la Conférence de Munich, Günter Verhuegen, ancien Commissaire européen, et l’évêque Wolfgang Huber, ancien président du Conseil de l’église protestante d’Allemagne.

Bernard Kouchner, ancien ministre français des Affaires étrangères, Rudy Giuliani, ancien maire de New York, Ingrid Betancourt, ex-candidate à la présidence de Colombie et Ryszard Czarnecki, vice-président polonais du Parlement européen, étaient parmi les dizaines de personnalités qui se sont exprimées pour la défense du peuple iraniens dans son combat pour la démocratie et les droits de l’homme.

Dans son intervention, Maryam Radjavi a souligné: « pour faire obstacle à la menace islamiste, il faut affronter la dictature religieuse au pouvoir en Iran, parce que ce régime est au cœur même de la crise dans la région. Son soutien aux dictatures de Bachar al-Assad en Syrie et de Nouri Maliki en Irak, a conduit à la montée des extrémismes et de Daech « .

Elle a ajouté: « Le silence face à l’ingérence du régime dans les pays de la région et la tendance à vouloir collaborer avec les mollahs sous prétexte de lutte anti-Daech est une erreur stratégique grave (…) Il est illusoire de demander au pyromane d’éteindre le feu. La politique correcte est d’évincer le régime des mollahs de l’Irak et de la Syrie tout entier « .

Les intervenants à cette conférence internationale ont fermement condamné la politique de complaisance de l’Occident à l’égard de Téhéran. Ils ont rappelé que toute concession aux mollahs dans les négociations nucléaires va à l’encontre des intérêts suprêmes du peuple iranien, ainsi que de la paix et la sécurité internationale. Il est inacceptable de fermer les yeux sur les atrocités en Iran sous prétexte des discussions sur le nucléaire, ont-ils souligné.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe