samedi, décembre 3, 2022
AccueilPublicationsPublications: SocialL'Iran écrase la protestation salariale des enseignants

L’Iran écrase la protestation salariale des enseignants

Robert Tait à Téhéran

The Guardian, 17 mars  Les autorités en Iran ont arrêté un millier denseignants, dans des mesures de répression brutale signalant leur détermination à briser une révolte salariale.

La police anti-émeute a chargé les manifestants à coups de matraques alors quils cherchaient à se rassembler devant le parlement iranien et le ministère de lEducation avant de les embarquer dans des véhicules de police et des bus pour les emmener vers des centres de détention répartis dans Téhéran.

 

Environ 150 des personnes interpellées lors de la manifestation de mercredi sont toujours derrière les barreaux, et lon pense que les meneurs se trouvent dans la célèbre prison dEvine de la capitale. Dautres ont été libérés après avoir signé un engagement de ne pas participer à des manifestations « illégales ».

La répression fait suite à des rassemblements il y a peu devant le parlement, qui avaient attiré 10.000 manifestants. Beaucoup avaient alors déployé des bannières critiquant le gouvernement du président Mahmoud Ahmadinejad dans leur campagne pour une augmentation de salaire. Un enseignant du secondaire diplômé de luniversité touche en moyenne 230-262 euros par mois, sous le seuil de la pauvreté et bien moins que les salariés des autres secteurs de la fonction publique.

La semaine dernière, la police a arrêté six dirigeants du syndicat enseignant  pour tenter sans succès de mettre un terme à un rassemblement qui coïncidait avec une manifestation prévue pour les droits des femmes.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe