lundi, janvier 30, 2023
AccueilPublicationsPublications: SocialLa pauvreté et la sécheresse font baisser la production de thé en...

La pauvreté et la sécheresse font baisser la production de thé en Iran

CNRI – La pauvreté des agriculteurs iraniens ainsi que la sécheresse ont conduit à l’interruption de la troisième récolte de thé vert puisque les exploitants n’ont pu procéder aux tâches de préparation avant la saison de la production, a indiqué le quotidien iranien Jahan-e Sanat citant Iraj Houssemi, chef de l’association des producteurs de thé en Iran.

L’article indique que quelque 70 à 80% des usines à thé en Iran ne travaillent plus et que le volume de thé vert cueilli a baissé de 40% par rapport à la seconde récolte de l’an dernier. La troisième récolte atteint à peine les 10 000 tonnes, alors qu’il était prévu d’en récolter 40 000 tonnes.

Le pouvoir a augmenté de près de 30% le prix d’achat du thé vert aux agriculteurs le mois dernier, mais des retards de paiement du gouvernement se sont produits à plusieurs reprises ces dernières années.

Quelque 46 000 tonnes de thé vert des première et deuxième récoltes ont été achetées aux agriculteurs jusqu’à maintenant, mais seuls 2% de leur valeur leur ont été payés.

L’Iran a importé plus de 41 000 tonnes de thé, d’une valeur de 200 millions de dollars du 20 mars au 20 décembre 2012, selon l’agence ISNA qui cite les données des services des douanes.

La consommation annuelle de thé en Iran atteint quelque 110 000 tonnes, dont une grande partie est fournie par la contrebande.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe