jeudi, décembre 1, 2022
AccueilPublicationsPublications: SocialIran : Un journal suspendu, cinq jours après son lancement

Iran : Un journal suspendu, cinq jours après son lancement

La justice iranienne a annoncé jeudi l’interdiction du quotidien «Aseman», lancé il y a moins d’une semaine. Le journal avait publié un article qualifié d’insultant envers la loi islamique en vigueur en Iran.

Le quotidien «Aseman» («ciel» en persan), qui avait été lancé samedi, «a été interdit de paraître pour avoir publié des articles insultants envers les croyances sacrées de l’Islam et des articles contrevenant aux lois islamiques», a indiqué le parquet général de Téhéran sur son site Internet.

Le directeur général du quotidien, Abbas Bozorgmehr, est également poursuivi dans cette affaire, a ajouté le parquet. Selon l’agence officielle Irna, ce responsable a été arrêté jeudi et incarcéré à la prison d’Evin, dans le nord de Téhéran. Le montant de sa caution a été fixé à 3 milliards de rials (environ 726’000 francs).

Dans un article publié mardi, il a qualifié d’«inhumain» la qisas, la loi du talion inscrit dans la charia, la loi islamique en vigueur en Iran, selon le communiqué. Avant son arrestation, le responsable avait expliqué dans les médias que la publication du mot «inhumain» était une «erreur involontaire».

Un autre quotidien, Bahar («printemps» en persan), a été fermé en octobre pour avoir également publié un article considéré comme insultant envers la religion chiite.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe