jeudi, décembre 8, 2022
AccueilPublicationsPublications: SocialIran : un comité chargé d'interdire Facebook pour les responsables

Iran : un comité chargé d’interdire Facebook pour les responsables

CNRI – Le gouvernement Rohani a mis sur pied un comité pour examiner le cas des responsables ayant un compte Facebook.

Le 12 septembre le quotidien Chargh a titré : « Facebook, le plus grand réseau social du monde, embarrasse le gouvernement Rohani. » Cet embarras est survenu après des révélations sur les comptes Facebook de certains ministres. Ces derniers ont démenti l’information et avancé l’explication farfelue comme quoi ce serait les opposants du régime qui auraient ouvert un compte en leur nom.

Les réseaux sociaux Facebook et Tweeter sont minutieusement contrôlés en Iran. Le 11 septembre le ministre des Télécommunications, Mahmoud Vaezi, a annoncé la formation d’un comité spécial d’examen des pages Facebook attribuées aux membres du gouvernement.

Parallèlement, les intégristes au pouvoir ont mis sur pied un autre comité d’inquisition pour examiner «le contenu délictueux» des pages Facebook. Mohamad-Reza Aghamiri, un membre de ce comité, a déclaré le 11 septembre à l’agence Mehr : « nous comptons utiliser un logiciel spécial pour un filtrage intelligent de Facebook ». Il a mis en garde : ceux qui contournent le filtrage pour se connecter à Facebook seront identifiés.

De multiples organes de répression ont été formés ces dernières années par le ministère du Renseignements et les Pasdaran pour contrôler la population sur la toile. De nombreux internautes ayant participé aux soulèvements de 2009 et 2011 ont ainsi été arrêtés.

Un défilé militaire en Iran. Facebook: symbole de la guerre informatique de l’ennemi

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe