vendredi, février 3, 2023
AccueilPublicationsPublications: SocialIran : la censure des mollahs frappe les cafés

Iran : la censure des mollahs frappe les cafés

Reuters, 16 juillet 2012 – La police iranienne a fermé des dizaines de restaurants et de cafés ce week-end, ont rapporté les médias iraniens, dans un nouvel acte de répression contre ce que l’État considère comme un comportement immoral et non-islamique.

Des officiers réguliers et des membres de la « police de moralité » ont fait une rafle dans 87 cafés et restaurants dans un seul quartier de la capitale Téhéran samedi et ont arrêté des femmes enfreignant le code vestimentaire, selon l’Agence de Presse des Étudiants Iraniens (ISNA).

« Ces lieux ont été fermés pour n’avoir pas suivi les valeurs islamiques, pour avoir fourni des narguilés aux femmes et ne pas posséder des licences adéquates. », a déclaré le fonctionnaire de police de Téhéran Alireza Mehrabi, selon ISNA. Les femmes ne sont pas autorisées à fumer le narguilé en public.

Mehrabi a affirmé que la rafle faisait partie d’un plan pour assurer la sécurité des quartiers, et qu’elle se poursuivrait dans d’autres quartiers de Téhéran. 

La culture des cafés s’est développée en Iran ces dernières années, proposant l’internet wi-fi, des snacks, des boissons chaudes, et un lieu pour traîner à l’adresse de la jeunesse iranienne dans un pays où il n’y a ni bars ni chaînes occidentales de restaurants ou de cafés.

Mais cette tendance est critiquée par les Iraniens conservateurs qui la considèrent comme une culture imposée par l’Occident et incompatible avec les valeurs islamiques. Le gouvernement réprime périodiquement les comportements qu’il considère comme non-islamique, dont le mélange des sexes en dehors du mariage.

En 2007, la police de Téhéran avait fait fermer 24 café-nets et autres cafés plusieurs heures et arrêté 23 personnes.

(Traduit de l’original en anglais)

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe