mercredi, décembre 7, 2022
AccueilPublicationsPublications: SocialIran – Des écoles fermées pour cause de pollution de l’air ambiant

Iran – Des écoles fermées pour cause de pollution de l’air ambiant

CNRI – Le mercredi 25 décembre, les écoles primaires à Téhéran et l’ensemble des établissements scolaires dans trois autres grandes villes d’Iran (Oroumieh, Arak, Tabriz) ont été fermés pour cause du niveau très élevé de la pollution de l’air ambiant.
Selon les médias gouvernementaux, la décision de procéder à la fermeture des établissements scolaires a été prise par le ministère de l’Education Nationale et les « cellules de crise » dans chaque province.

Les autorités sanitaires du pays ont demandé que les enfants, les personnes âgées et les personnes souffrant des maladies respiratoires ou cardiovasculaires évitent de sortir de chez eux et utilisent des masques anti-pollution.
Lors d’une interview avec les médias gouvernementaux, Saïd Motassaddi, l’adjoint du directeur de l’Organisation de protection de l’environnement en Iran a affirmé : « Selon les statistiques de la Banque Mondiale, à cause du niveau élevé de la pollution d’aire, l’Iran subit d’implorantes préjudices estimée à 8 milliards de dollar par an. »

 

Au cours des derniers mois, les habitantes de plusieurs grandes villes en Iran ont protesté cotre la détérioration de la qualité de l’air dans leur ville.
Le 25 décembre, l’Organisation de protection de l’environnement en Iran a déclaré que la qualité médiocre des carburants utilisés en Iran a provoqué «une véritable crise environnementale » dans le pays. Elle a demandé que de l’essence et du gasoil de qualité standard soient importés de l’étranger afin de réduire la pollution atmosphérique dans les zones urbaines.
Certaines villes iraniennes ont été reconnues comme des villes les plus polluées au monde.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe