mardi, novembre 29, 2022
AccueilPublicationsPublications: SocialDe nouvelles fermetures d'usines en Iran

De nouvelles fermetures d’usines en Iran

CNRI – Les preuves de l’effondrement de l’économie en Iran affluent avec les nouvelles annonçant la fermeture de 400 briqueteries à Ispahan.

L’agence officielle ILNA rapporte le 27 mai que « 400 unités de production de briques ont fermé à Ispahan (…) Le prix d’une brique en Iran a augmenté, et cela va se traduire par la fermeture de plusieurs briqueteries à l’avenir. »

En avril, plus de 80 % des entreprises de la zone industrielle de Chiraz ont fermé.

Un négociant en tapis déplorait : «Les entreprises de Chiraz qui ne sont pas chapeautées par le gouvernement sont sur le point de s’effondrer et les lignes de production sont au point mort. Ces dernières années, le gouvernement n’a apporté aucun soutien aux entreprises privées et elles ont déposé le bilan. »

Par ailleurs, la Polyacryl Iran Corporation a licencié 60 travailleurs contractuels en février et le reste des employés n’a pas été payé depuis un mois.

Dans la province de Qazvine (nord-ouest de l’Iran), plus de 90 % des usines de colle sont sur le point de fermer, y compris les entreprises Alborz et Delta. Elles comptaient chacune 50 employés, qui ont été progressivement licenciés.

Ll’usine textile de Tabad, dans la province de Qazvine, est au bord du dépôt de bilan avec seulement une centaine d’employés qui travaillent encore, alors qu’elle en comptait 1200. 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe