vendredi, décembre 9, 2022

Violents accrochages à Téhéran

Fête du Feu en Iran

La capitale iranienne vibre au rythme des “Mort à Khamenei”, “A bas le dictateur”, “Moubarak, Ben Ali, au tour de Seyed Ali [Khamenei]”.

CNRI – Sur la place Aryachahr, les forces répressives ont chargé avec des gaz lacrymogènes des centaines de personnes qui criaient « Moubarak, Ben Ali, au tour de Seyed Ali [Khamenei] ». De très nombreux jeunes ont été arrêtés et emmenés vers des lieux inconnus. Des cris de « Allah-o-Akbar » montaient du boulevard Ferdouss-Aryachahr.

Dans la rue Roudaki et sur la place Ferdoussi, de violents accrochages ont opposé la population aux pasdarans et aux miliciens du Bassidj. Les gens criaient « Mort à Khamenei » et « A bas le dictateur ». Ils ont répliqué à la charge brutale des agents en leur lançant des pétards et des grenades sonores artisanales.

Dans la rue Eskandari, les jeunes ont lancé sous les roues et dans les jambes des miliciens à moto des grenades sonores, en criant « Moubarak, Ben Ali, au tour de Seyed Ali [Khamenei] ».

Dans le secteur d’Ekbatan, des groupes importants lancent des slogans contre le régime. Ils répliquent à aux attaques des agents à coups de pierres. Dans le quartier « Phase 1 » d’Ekbatan, plusieurs bennes à ordure alimentent des feux de joie. A Chahrak-e-Ghalb, les protestataires qui avaient allumé une kyrielle de feux, ont fait front aux attaques des voltigeurs à moto.

Dans les quartiers Satarkhan et Aryachahr, les agents ont bloqué la circulation des véhicules et des motos et procédé à des arrestations de passagers, déclenchant une volée de « Allah-o-Akbar » en guise de protestations.

Dans la rue Safa, sur la place Imam Hussein, les gens font claquer des pétards au son des slogans hostiles au pouvoir. Dans la rue Eskandari nord, des jeunes ont brûlé des portraits de Khamenei dans un concert de «A bas le dictateur ».

A Afsarieh des hordes de miliciens du Bassidj se sont violement abattues sur la population. A 7-Hoz de Narmak, les jeunes se sont rassemblés pour entonner en chœur « A bas le dictateur ».

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 15 mars 2011
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe