dimanche, novembre 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceSolidarité des parlementaires américains avec la manifestation de milliers d’Iraniens à Washington

Solidarité des parlementaires américains avec la manifestation de milliers d’Iraniens à Washington

En soutien à la suppression de l’étiquette terroriste de l’OMPI et la protection d’Achraf

CNRI – Des parlementaires bipartites américains du Sénat et de la Chambre des Représentants ont envoyé des messages de solidarité aux milliers d’Iraniens qui ont manifesté à Washington pour le retrait de l’étiquette de terroriste collée à l’OMPI et la protection d’Achraf.

Figurent au nombre de ces parlementaires le sénateur John Boozman (commission du commerce, des sciences et du transport), la sénatrice Claire McCaskill (commission des forces armées) et des Représentants Bob Filner (chef de file démocrate à la commission des anciens combattants et coprésident du comité des droits de l’homme et de la démocratie en Iran), Dana Rohrabacher (président de la sous-commission des enquêtes et de la surveillance et coprésident du comité des droits de l’homme et de la démocratie en Iran), le juge Ted Poe (commission des Affaires étrangères), Mike Coffman (commission des forces armées), Judy Chu (commission de la justice et sous-commission du contre-terrorisme), Ed Towns (chef de file démocrate à la sous-commission des enquêtes et de la surveillance), William Lacy Clay, Daniel Lungren et Tom McClintock.

Le comité des droits de l’homme et de la démocratie en Iran à la Chambre des Représentants évoque dans son message le rôle axial de l’OMPI dans la lutte contre la dictature religieuse, considère que son maintien sur la liste terroriste renforce les mollahs et constitue un grand cadeau au régime iranien et au gouvernement irakien et ceux qui souhaitent voir disparaitre les Achrafiens.

« Nous nous joignons à vous dans votre demande à la secrétaire Hillary Clinton, poursuit le message adressé aux manifestants, de terminer immédiatement sa révision du statut de l’OMPI comme la cour d’appel de Washington l’a ordonné. Nous nous faisons l’écho des sentiments d’anciens hauts dignitaires américains comme le général James Jones, le gouverneur Tom Ridge, le général Hugh Shelton, le maire Rudy Giuliani, le gouverneur Howard Dean, le juge Louis Freeh, le juge Michael Mukasey, le général Michael Hayden et près d’une centaine co-sponsors au Congrès de la résolution H.Res.60 qui ont demandé au Département d’Etat de radier l’OMPI de sa liste noire. »

Le message avertit que « s’abstenir de le faire dans l’immédiat, met en grand danger la vie de 3400 civils sans armes à Achraf, et empêche une réinstallation pacifique et acceptable de ces réfugiés politiques dans une nation démocratique ».

Les sénateurs et les représentants américains se sont dits préoccupés par l’injustice dont fait preuve le département d’Etat qui un an après le jugement de la cour d’appel lui enjoignant de réviser sa liste du terrorisme, n’a toujours rien fait.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 27 aout 2011

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe