vendredi, janvier 27, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsRépression des habitants d'Eghlid se poursuit

Répression des habitants d’Eghlid se poursuit

Plus de 400 personnes emprisonnées tandis que les vagues d’arrestations continuent

CNRI – Plus d’une semaine après le début de la révolte des habitants de la ville d’Eghlid, l’ambiance reste toujours tendue et les vagues d’arrestations se poursuivent. Plus de 400 personnes arrêtées pendant cette révolte restent toujours emprisonnées dans les geôles du régime à Eqhlid, Marvedachte, Chiraz et Esfahan où elles sont interrogées et soumises à la torture.

  Les forces anti-émeutes ainsi que des unités des Pasdaran (gardiens de la révolution) et du ministère des renseignements sont déployées dans toute la ville.

Le ministre de l’intérieur des mollahs, Mostafa Pour Mohammadi s’est déplacé à Eghlid et a fait de la  préfecture son QG  pour superviser la répression.

Des centaines de personnes ont été blessées au cours de la répression violente de ce soulèvement.  Aux environs 300 blessés sont hospitalisés aux hôpitaux Vali-e-asre à Eghlid, Zeinabieh à Chiraz et d’autres hôpitaux de Chiraz et Marvdachte. Plusieurs blessés y compris Mohammad Charifi sont dans un état grave.

Zabiholla Djamchidi qui a été blessé par les balles des forces de la répression a succombé à ses blessures dans l’hôpital.  Les agents du régime ont empêché la tenue des obsèques, provoquant davantage la population.
 
La Résistance iranienne appelle le Secrétaire général de l’ONU, le Conseil de Sécurité des Nations Unies  ainsi que le Haut commissaire pour les droits de l’homme à aborder la situation des prisonniers d’Eghlid et d’œuvrer pour leur libération immédiate.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 29 avril 2007
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe