vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafQue font les ministres irakiens de la justice et des droits de...

Que font les ministres irakiens de la justice et des droits de l’homme à l’ambassade des mollahs à Bagdad ?

Danaïfar rémunère les deux ministres pour leur prise de position inhumaine

CNRI – Selon les informations obtenues par le CNRI de l’intérieur du régime, le 8 mai, Hassan Al-Chemari, ministre irakien de la justice, et Mohammad Al-Soudani, ministre irakien des droits de l’homme, accompagné par un procureur à la solde du régime iranien, se sont rendus à l’ambassade du régime à Bagdad. L’ambassadeur des mollahs Danaïfar les a remerciés et encouragés pour avoir rempli jusque là leur mission contre les « monafeghine » (terme péjoratif du régime pour désigner l’OMPI). Il leur a annoncé leur nouvelle mission et leur a versé leur rémunération et donné leurs cadeaux. Ces gratifications viennent récompenser leurs efforts pour laver le sang qui souille les mains de Maliki. Car pour couvrir le crime du 19 avril, Maliki est obligé d’utiliser tous les alliés du régime et ses pions au gouvernement.

L’usage politique et judiciaire veut que les ministres de la justice et des droits de l’homme ne fréquentent jamais une ambassade étrangère, encore moins de recevoir un pécule d’un ambassadeur qui soit en plus un commandant de la force terroriste Qods.

Ce dimanche 8 mai, d’autres mercenaires de provinces du sud de l’Irak, de Salahedine et de Diyala se sont aussi rendus à l’ambassade pour recevoir leur paye des mains de Hadj Ali Navidi représentant du Vevak, en retour de leur soutien au massacre des Achrafiens le vendredi 6 mai devant le camp d ‘Achraf.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 10 mai 2011
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe