vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafLa force terroriste Qods charge d’une nouvelle mission à Bagdad Kazemi-Qomi,...

La force terroriste Qods charge d’une nouvelle mission à Bagdad Kazemi-Qomi, précédent ambassadeur des mollahs en Irak

CNRI – Sur ordre de Khamenei, le guide suprême des mollahs, Kazemi-Qomi, le précédent ambassadeur du régime en Irak, a été nommé de nouveau à Bagdad par la force terroriste Qods sous couvert de « coopération économique ». Cette décision a été prise en raison de la situation sensible en Irak vis-à-vis de « trois problèmes importants » que sont le retrait de l’armée américaine, l’insurrection de la jeunesse et du peuple irakien contre Nouri Maliki et surtout le problème d’Achraf. C’est Danaïfar qui est chargé des affaires diplomatiques, mais le régime ne peut pas se passer de la présence de Kazemi-Qomi à Bagdad.

Dans les taches assignées à Kazemi-Qomi concernant Achraf, figurent ces points :
• « Nous estimons que le Grand Satan veut les [OMPI] retirer de la liste du terrorisme pour lier de cette façon les mains du gouvernement irakien à leur encontre et c’est pourquoi, tant  qu’ils sont encore sur la liste, il faut mener une série de projets d’opérations pour expulser les Monafeghine [nom péjoratif donné par le régime à l’OMPI]  pour éviter toute conséquence future pour le régime. »
• « Convaincre et obtenir le consentement des autorités du gouvernement irakien et des organisations internationales comme la Croix-Rouge, la Manui, le Haut commissariat aux Réfugiés pour dire que les individus à Achraf, excepté une centaine, peuvent facilement retourner en Iran où ils n’auront aucun problème. »
• « Mobiliser les familles de chiites tués par les Monafeghine [OMPI]. »
• « Créer la possibilité de faire juger les dirigeants du camp d’Achraf. »
• « Se concentrer sur les manifestations, les rassemblements et le blocus contre ce camp de manière à ce que l’armée irakienne ait les mains libres pour occuper une autre partie d’Achraf et obliger les Monafeghine [OMPI] à partir de là sans recevoir une couverture médiatique excessive. »
• « Rejeter l’opinion de certains dignitaires religieux de Najaf comme quoi les Monafeghine [OMPI] peuvent louer, acheter ou payer des taxes  pour le camp d’Achraf selon la jurisprudence islamique afin de pouvoir y rester, ce qui leur permettra d’approcher des frontières iraniennes quand ils auront été retirés de la liste [noire] ».
• « Obtenir la coopération de nos frères du Conseil suprême de la révolution islamique en Irak (CSRII), du corps de Badr et des partisans de la république islamique dans l’armée irakienne et les forces de sécurité pour se concentrer sur le camp d’Achraf et son terrain afin de faire partir les Monafeghine [OMPI] du camp. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 10 mai 2011
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe