vendredi, décembre 2, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: InternationalPontoise : une messe de l’Assomption placée sous le signe du rassemblement

Pontoise : une messe de l’Assomption placée sous le signe du rassemblement

Pontoise : une messe de l’Assomption placée sous le signe du rassemblement

Le Parisien – par Anne Collin – Sur le parvis de la cathédrale Saint-Maclou de Pontoise, les mains se serrent. Parmi les fidèles rassemblés ce lundi matin pour célébrer la messe de l’Assomption, plusieurs représentants de la communauté musulmane du Val-d’Oise se mêlent aux paroissiens.

Tous ont répondu une nouvelle fois à l’appel de solidarité lancé par le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), au lendemain de l’assassinat du père Hamel dans son église de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime).

« C’est important de montrer que nous sommes unis », précise Hilmek Turk, président du CRCM Ile-de-France. « Nous voulons redire que l’Islam est une religion de paix et d’amour », ajoute Afchine Alavi de la communauté iranienne d’Auvers-sur-Oise.

« Tout ce qui se passe depuis 2015 me touche terriblement et la mort du père Jacques m’a particulièrement marqué car que je connais bien la communauté catholique », souligne Saïd el-Mouaddine,

président de la mosquée de Pontoise. En effet, ce dernier participe depuis près de dix ans au comité interreligieux de Cergy-Pontoise. Une instance qui a également appelé il y a quelques jours à un

rassemblement à Cergy pour dire « Non à la barbarie ». « Toutes ces horreurs vont à l’encontre de notre travail », se désole le responsable.

Une présence particulièrement importante pour cette célébration marquant l’ascension de la Vierge Marie au ciel. « C’est une fête qui rapproche particulièrement les catholiques et les musulmans car Marie (NDLR : Maryam, en arabe) est la femme la plus citée dans le Coran », explique Saïd El-Mouaddine. Un message de tolérance et de solidarité repris également par le père Kedeschmy dans son homélie. « Il faut savoir contempler l’œuvre de Dieu dans toutes les religions, toutes les races, toutes les cultures », a-t-il poursuivi. « Je ne savais pas qu’ils seraient là mais c’est une très bonne

surprise, il faut se rassembler spécialement en ce moment », se réjouit Christiane, une fidèle paroissienne de 59 ans. « Je ne savais pas que Marie était aussi importante pour les musulmans. Comme quoi, on se connaît mal, c’est bien de se rapprocher, c’est une belle initiative », affirme Anne-Claire.

leparisien.fr

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe