mercredi, février 1, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsMohamad-Hossein Sobhani et deux agents des renseignements des mollahs ont été arrêtés...

Mohamad-Hossein Sobhani et deux agents des renseignements des mollahs ont été arrêtés en France

pour coups et blessures à l’arme blanche sur des opposants iraniens en France

CNRI – Dimanche suite à l’agression de plusieurs réfugiés politiques et opposants iraniens, par des agents du ministère des renseignements de Téhéran (Vevak) et de l’ambassade d’Iran à Paris, Mohamad-Hossein Sobhani, et deux autres agents du régime ont été arrêtés par la police. Plusieurs autres sont également poursuivis. Les opposants iraniens agressés par ces agents du régime ont déposé plainte.

Après 24 h de silence, le Vevak a déformé les faits en les présentant tout a fait à l’opposé. Habitué à ce genre de mensonge, le Vevak  fait croire que se sont une cinquantaine de Moudjahidine du peuple qui auraient agressé ses agents et prétend encore que ce sont des Moudjahidine qui ont été arrêtés par la police. Or il sait parfaitement que ce sont ses propres agents qui sont en détention.

Ces hommes de mains du Vevak envoyés depuis différents pays européens,  avaient pour mission de préparer un complot contre les réfugiés iraniens en France en organisant un rassemblement à la Fiap de Paris sous le couvert de "protection des migrants iraniens".

Avant même que la réunion ne commence, dès l’arrivée de quelques réfugiés iraniens sur place, les agents du régime qui s’étaient lourdement préparés à une agression et mené par un agent connu du régime à Paris, Jahanguir Chadanlou, ont agressé ces réfugiés à coups de couteaux, de coup de poings américains et de gaz lacrymogène. Plusieurs personnes ont été blessées.

Parmi les agents du régime reconnus au nombre des agresseurs on peut citer : Mohamad-Hossein Sobhani, Hadi-Chams Haeri, Massoud Khodabandeh, Ann Singleton, Ali Ghachghavi, Mehdi Khochahl, Javad Firouzmand et Bahman Rastgou  et deux autres agents du régime de l’ambassade des mollahs à Paris.

Suite à l’agression, la police s’est rendue sur place. Elle a confisqué les armes du crime et arrêté Mohammad Hossein Sobhani et deux autres agents du régime.

La Résistance iranienne rappelle que les hommes de mains du Vevak n’ont d’autres objectifs que la délation, l’espionnage et les actions terroristes contre les opposants.

Elle demande que l’ensemble de ces agents soit traduit en justice et insiste sur la nécessité de les empêcher de faire de la France leur terrain d’action.

Afin d’alerter l’opinion publique et les réfugiés iraniens résidant en France, la Résistance iranienne invite la police et les autorités françaises à rendre publics les résultats de l’enquête sur ces mercenaires en état d’arrestation et à dévoiler leurs objectifs funestes.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 19 juin 2007

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe