mardi, décembre 6, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMme Radjavi : Aujourd'hui, le peuple iranien a déclaré que le régime...

Mme Radjavi : Aujourd’hui, le peuple iranien a déclaré que le régime des mollahs doit être renversé

Maryam Radjavi, 11 février 2010, Auvres-sur-OiseLors d'un grand rassemblement d'Iraniens pour l'anniversaire de la révolution de 1979

CNRI – Jeudi 11 février dans la soirée, un grand nombre d'Iraniens résidant en France, se sont réunis à la résidence de Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, à Auvers-sur-Oise pour commémorer l'anniversaire de la révolution antimonarchique de 1979. Mme Radjavi a déclaré dans son intervention : Aujourd'hui, le peuple iranien a déclaré avec force que le régime des mollahs doit être renversé. Le président des mollahs Mahmoud Ahmadinejad avait affirmé que le 11 février verrait l'enterrement du «corps du système capitaliste», le commandant des Forces de sécurité de l'Etat (FSE) avait menacé que tout slogan déviant serait réprimé, tandis que le guide suprême des mollahs, Ali Khamenei, avait promis que le 11 février son régime « aura une unité de parole pour frapper un coup sur la bouche des puissances arrogantes ». Aujourd'hui, tout le monde a assisté à la défaite de Khamenei et sa faction fragile. Le véritable combat ne se passe pas entre les «puissances arrogantes» et les mollahs au pouvoir. Le véritable combat se situe entre le peuple insurgé d'Iran et le régime du guide suprême, et ce qui doit être enterré, le corps en décomposition de ce régime.

Mme Radjavi a ajouté : La dictature religieuse a exploité aujourd'hui toute la puissance de sa machine de répression ainsi que sa structure politique tout entière pour lutter contre l'insurrection. Il a coupé ou perturbé les connexions Internet et il a organisé une série de simulacres de procès pour les manifestants arrêtés le 27 décembre (révolte de l’Achoura). Il a de nouveau déclaré la Résistance iranienne et ses partisans "mohareb" (ennemis de Dieu), il a emprisonné les familles des résidents du camp d’Achraf, a exécuté deux jeunes gens et en a mis neuf de plus dans le couloir de la mort. 

Cependant, la révolte d'aujourd'hui a démontré la volonté commune du peuple iranien de déraciner le régime tout entier. Le slogan de la population, « A bas le principe du guide suprême », a été couplé aux cris de « cette constitution est la loi de la tyrannie », rejetant ainsi tout ce qui portait la moindre marque du fascisme religieux.

Auvers-sur-Oise, 11 février 2010A la veille du 11 février, les factions vaincues du régime avait appelé à «l'application intransigeante de la constitution » du système de guide suprême. Mais, la révolte d'aujourd'hui leur a donné pour réponse que le peuple n'acceptera pas même un seul mot de la Constitution actuelle, fondée sur la violation de la souveraineté populaire, la discrimination, la misogynie et la tromperie. Leur seul objectif est de changer fondamentalement ce régime corrompu et réactionnaire.

Mme Radjavi a ajouté que la grande défaite d'aujourd'hui va peser lourdement sur le régime des mollahs. Il n'y a pas d'autre alternative que de se débarrasser du système du guide suprême en Iran. Par conséquent, je mets en garde les FSE aux ordres de ce régime, et tous ceux qui ont accepté de le servir pour gagner leur vie, pour qu’ils prennent leurs distances du régime et rejoignent le front du peuple.

Mme Radjavi a qualifié la déclaration commune des Etats-Unis et des gouvernements de l'UE sur le soulèvement populaire et les violations des droits humains en Iran comme un pas positif, mais insuffisant.  Cette mesure, a-t-elle ajouté, doit évoluer en un changement complet de politique tournée vers le peuple iranien, ou tout au moins subordonner les relations politiques et économiques avec le régime à la fin de la répression.

Mme Radjavi a appelé tous les Iraniens et les forces et personnalités politiques à s'unir dans la solidarité, plus profondément que jamais en vue de renverser le système de guide suprême et établir une république pluraliste fondée sur la séparation de la religion et l'État.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 11 février 2010

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe