mercredi, octobre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsMaryam Radjavi salue "le soulèvement héroïque " du peuple de Saghez

Maryam Radjavi salue « le soulèvement héroïque  » du peuple de Saghez

Maryam Radjavi salue "le soulèvement héroïque " du peuple de SaghezDans des affrontements entre protestataires et les forces de la répression, des bases des FSE, le gouvernorat, le QG des pasdarans et d’autres centres du pouvoir ont été profondément endommagés.

Des milliers de personnes, en particulier des femmes et des jeunes, ont manifesté hier dans la ville de Saghez (Kurdistan iranien),  contre la politique de répression et en solidarité avec les soulèvements dans le reste de la province, notamment à Sanandaj, Mahabad, Sardacht, Piranchahr, Marivan, Ochnavieh, Baneh et Divan Darreh.

La manifestation a commencé à 9h00 dans la rue Azadi  vers la place Oghab et les boulevards Enghelab, la rue Djomhouri et la place Hehlou.

Pour empêcher les protestations de se répandre, le régime des mollahs a envoyé des centaines de Forces de sécurité de l’Etat (FSE) et des unités anti-émeutes sur place. Soutenues par des hélicoptères armés, les forces de la répression ont pris position sur la place Hehlou, où elles ont tiré des gaz lacrymogène dans la foule et commencé à tirer en l’air.

Pour parer à la violence de la répression, les jeunes ont formé des groupes de cent et ont lancé des accrochages sporadiques contre les FSE. En brûlant des pneus et en montant des barricades dans la rue Azadi et Vesali, ils les ont empêchés d’avancer. 

Scandant “Vive la liberté”, “Mort à Khameneï” et “A bas le régime des mollahs”, les manifestants ont jetés des pierres et pris d’assaut les bases des FSE, le gouvernorat, le QG des pasdarans, le siège du judiciaire, les banques Saderat, Mellat, Bonyad et de la milice paramilitaire du Bassidj Qarz-ol Hassaneh ainsi que d’autres centres répressifs, leur infligeant de lourds dégâts.

Des affrontements intenses ont éclaté dans une base des FSE et au gouvernorat. Un groupe de jeunes a attaqué le gouvernorat et a brisé les grandes portes vitrées. Ils se sont aussi emparé d’un centre du Bassidj connus sous le nom de  Hosseinieh Erchad et endommagé le bâtiment et les équipements  à l’intérieur.

Plusieurs protestataires ont été blessés et au moins 30 personnes ont été arrêtées durant les affrontements.

Par ailleurs la nuit dernière, les forces répressives et les agents de la police secrète ont attaqué des domiciles à Sanandaj et arrêté au moins 400 personnes avant de les ont emmener vers des lieux inconnus. Théâtre de manifestations et d’affrontements intenses ces derniers jours, Sanandaj est virtuellement ville morte et les agents des FSE sont déployés dans la plupart des rues. 

La Présidente de la République élue de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi, a salué le soulèvement héroïque de la population de Saghez et appelé les habitants des zones et des villes voisines à lui venir en aide. "Le jour n’est pas loin, a ajouté Mme Radjavi, où le soulèvement de la nation iranienne déracinera la dictature religieuse sous le couvert de l’islam et annoncera la démocratie et la souveraineté populaire en Iran." Elle a également appelé la communauté internationale à condamner la répression brutale de la population de Saghez et d’autres villes du Kurdistan et de n’épargner aucun effort pour sauver la vie des personnes arrêtées. 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 4 août 2005 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe