samedi, décembre 3, 2022
AccueilCommuniqués CNRIMaryam Radjavi salue la position des ulémas et des tribus irakiennes contre...

Maryam Radjavi salue la position des ulémas et des tribus irakiennes contre les agressions de chrétiens à Mossoul

CNRI – L’association des Savants musulmans et les tribus en Irak dénoncent les agressions contre les chrétiens à Mossoul comme un crime contre des innocents et une entorse à la conduite du Prophète de l’islam et demandent leur retour dans leurs foyers.

Maryam Radjavi, Présidente élue de la Résistance iranienne, a salué la prise de position de l’Association des savants musulmans en Irak qui a condamné les agressions contre les chrétiens de Mossoul. A ses yeux, cette position responsable défie l’intégrisme et l’extrémisme religieux.
Le 21 juillet, l’Association des savants musulmans en Irak a publié un communiqué dénonçant l’exode forcé des chrétiens de Mossoul par l’EIIL comme un « crime contre des innocents qui sort de la voie conseillée par le Prophète de l’islam dans la manière de traiter les chrétiens et les autres monothéistes » et a appelé à leur retour dans leurs foyers. Le communiqué souligne : « Tout bien qui leur a été pris est considéré comme une usurpation dans la loi islamique et devra être rendu à leurs propriétaires. »
Mme Radjavi a affirmé que les prises de position des diverses sections de la société irakienne contre les mesures ignobles visant les chrétiens et leur exode forcé traduisent la répulsion de la population de ce pays, spécialement dans les zones libérées, pour l’extrémisme, le terrorisme et l’intégrisme.
Le Cheik Ali Hatam Soleiman, un chef de tribu irakien, a pour sa part déclaré : « Tous ont pour obligation de se tenir aux côtés de nos frères chrétiens confrontés aux meurtres, à l’exode forcé et au pillage de leurs biens. C’est contraire à la religion de Dieu et du Prophète de l’islam et les tribus révolutionnaires condamnent avec force ces mesures opposées aux objectifs de la révolution. »
M. Hamid Bafi, un dirigeant de la coalition kurde, a tenu le gouvernement irakien pour responsable des actes de l’EIIL qui contraint les chrétiens de Mossoul à partir, ajoutant que les gouvernement syrien et iranien soutenaient ce groupe.
Les agressions contre les chrétiens et les adeptes d’autres religions est une méthode bien-connue de la tyrannie religieuse en Iran et de ses agents. Ces mesures criminelles sont soit directement organisées par ce régime et ses agents ou viennent servir ce régime et les dictatures en Syrie et en Irak.
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 22 juillet 2014

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe