mercredi, février 8, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMaryam Radjavi : la recrudescence dramatique des pendaisons en Iran trahit la...

Maryam Radjavi : la recrudescence dramatique des pendaisons en Iran trahit la peur du régime

Appel à la jeunesse iranienne à se solidariser avec les familles des victimes et protester contre la barbarie des mollahs

La Présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne Maryam Radjavi s’est exprimé sur la recrudescence dramatique des pendaisons collectives et arbitraires en Iran, estimant qu’elle trahit l’impuissance du régime face aux crises insolubles du pays sur le plan social et politique et sa peur d’une explosion sociale.

A travers cette barbarie, a-t-elle expliqué, les responsables du régime cherchent vainement à contenir l’explosion populaire et le renversement de la dictature religieuse.

Exprimant sa solidarité avec les familles des victimes, dont le nombre pour la seule journée d’hier a atteint seize pendaisons dans les prisons d’Oroumieh et de Ghezel-Hessar à Karadj, Mme Radjavi a appelé la jeunesse iranienne à travers le pays de soutenir ces familles et à s’insurger contre cette sauvagerie sans borne.

Soulignant que sous le mandat d’Hassan Rohani, le nombre d’exécutions a dépassé les 1700, elle a visé Ali Khamenei et les autres dirigeants du régime. Elle a souligné qu’ils doivent répondre devant la justice de la situation abominable des droits humains en Iran, notamment des pendaisons collectives et arbitraires qui constituent un crime contre l’humanité.

Mme Radjavi a ajouté que l’inaction de la communauté internationale face aux violations systématiques des droits humains en Iran sous prétexte des négociations nucléaires ou autres, porte gravement atteinte aux valeurs humaines et aux droits de l’homme. Cela ne fera qu’encourager la dictature intégriste dans sa tuerie du peuple iranien, la poursuite de son programme d’armement nucléaire et l’exportation de l’intégrisme et du terrorisme.

Pour conclure, elle a appelé les défenseurs des droits humains, notamment en Europe et aux Etats-Unis, à réagir devant la vague des pendaisons en Iran et à condamner le silence des gouvernements occidentaux face à cette tragédie.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 juin 2015