jeudi, décembre 8, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMaryam Radjavi appelle les étudiants en Iran à soutenir des protestations de...

Maryam Radjavi appelle les étudiants en Iran à soutenir des protestations de l’université Sahand

CNRI – Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a salué de nouveau les étudiants de l’université Sahand de Tabriz, la capitale provinciale de l’Azerbaïdjan de l’Est, pour leur deuxième semaine de grèves et de protestations. Elle a appelé les étudiants et la jeunesse du pays, particulièrement dans la province d’Azerbaïdjan, à être solidaires avec les étudiants de Sahand.

Elle a appelé les organisations des droits de l’homme et les syndicats étudiants à soutenir les revendications des grévistes et à condamner des mesures de répression et la politique d’anti-étudiant du régime. 

Mme Radjavi a ajouté que les protestations et les grèves dans les universités de tout le pays qui se succèdent, et celles des  femmes, des enseignants, des ouvriers et d’autres couches de la société, particulièrement sous la domination absolue et une répression systématique brutale, font ressortir les justes revendications de la population, sa détermination à provoquer un changement et à établir la démocratie et la souveraineté populaire. Dans ces circonstances, a-t-elle répété, rien ne justifie le commerce et les relations avec un régime aussi illégitime et moyenâgeux.

En leur septième jour de protestations sur le campus de l’université Sahand, les étudiants scandaient : "Nous sommes en colère contre les agents de la répression, nous sommes des hommes et des femmes de combat, venez vous battre, et nous vous combattrons", "Nous résistons et nous nous battrons jusqu’à la mort" et "le Mouvement continuera même sous un déluge de balles et de complots". Une bannière accrochée à l’entrée principale de l’université disait : "bienvenue à l’abattoir des étudiants."

Trente-quatre étudiants incluant un certain nombre de filles participent à la grève de la faim, 18 ont été hospitalisés. L’état d’une étudiante est  critique. Les étudiants ont refusé une demande de pourparlers avec le chef de la sécurité universitaire disant qu’ils ne parleraient pas avec des organes répressifs.

Beaucoup d’étudiants ailleurs dans le pays ont manifesté en solidarité avec les étudiants de Sahand ces derniers jours, notamment dans les provinces du Sistan-Baloutchistan, Zanjan et Mazandaran.

Secrétariat du Conseil national de Résistance de l’Iran
Le 30 avril 2008 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe