jeudi, décembre 1, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsLes protestations étudiantes à l’université de Chiraz entrent dans leur deuxième semaine

Les protestations étudiantes à l’université de Chiraz entrent dans leur deuxième semaine

CNRI – Samedi, pour la seconde semaine de protestations hostiles au pouvoir, plus de 1000 étudiants se sont rassemblés sur le campus de l’université de Chiraz pour scander: « c’est le chemin de la victoire » et « le président (de l’université) en fuite, doit démissionner ».

Les protestataires, soutenus par des camarades d’autres facultés comme l’Ecole d’ingénieurs, ont manifesté toute la journée. 
 
Redoutant l’effet tache d’huile, les Forces de sécurité de l’Etat (FSE) ont cerné toute l’université. Toutefois, les habitants du quartier n’en n’ont pas tenu compte et ont apporté leur soutien au mouvement.

Au même moment, les élèves ingénieurs de l’Ecole Bahonar laissaient éclater leur colère contre le chef de la sécurité de l’établissement qui avait passé à tabac un étudiant. « L’université n’est pas une caserne », criaient-ils et « les étudiants préfèrent la mort à l’humiliation ».

Le 28 février, plus de 10 étudiants qui participaient à un sit-in ont été convoqués au bureau local du ministère du renseignement, le Vevak. Ils ont été menacés d’expulsion de l’université. Par ailleurs, le Vevak a proféré des menaces téléphonées aux familles de 25 autres étudiants, pour exiger qu’ils arrêtent leurs activités hostiles au pouvoir.   

Malgré toutes ces manœuvres de répression, les militants étudiants ont annoncé leur ferme détermination  de poursuivre leur sit-in sur le campus de l’université. 
 
La semaine dernière, Maryam Radjavi, la présidente élue de la Résistance iranienne, a salué la fronde des étudiants de Chiraz et rappelé que la révolte étudiante qui se répand aux autres universités du pays, reflète la profond colère des Iraniens et leur haine du fascisme religieux. Elle montre aussi le désir de la population de voir la fin de ce régime illégitime à Téhéran.

Secrétariat du Conseil  national de la Résistance iranienne
2 mars 2008

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe