jeudi, décembre 8, 2022
AccueilCommuniqués CNRILes mollahs iraniens ont vendu illégalement des centaines de millions de dollars...

Les mollahs iraniens ont vendu illégalement des centaines de millions de dollars d’armement à l’Irak

Sur ordre de Khamenei, le régime des mollahs a chargé le gouvernement Maliki d’imposer un blocus total au camp Liberty

CNRI – La Résistance iranienne a obtenu des rapports précis de l’intérieur de l’Iran comme quoi en utilisant les dernières semaines du mandat de Maliki, le régime iranien a vendu pour des centaines de millions de dollars d’armement et de munitions au gouvernement irakien. Cet accord, qui est une violation flagrante de la résolution 1747 du Conseil de sécurité de l’ONU, a été signé lors de la visite du ministre des Affaires étrangères des mollahs à Bagdad (24 aout 2014).

Lors de sa visite, Zarif a exprimé sa gratitude à Maliki pour aider le régime iranien à contourner les sanctions internationales. 

Ces documents et ces rapports montrent que ces derniers mois et lors de plusieurs visites et rencontres à Téhéran et Bagdad, sur ordres de Khamenei et selon les directives du Conseil suprême de sécurité nationale (CSSN), le ministère des Affaires étrangères, les services de renseignement, la force terroriste Qods et l’ambassade à Bagdad ont chargé le gouvernement de Maliki d’imposer un maximum de pressions sur l’OMPI au camp Liberty. Ces documents et rapports peuvent être présentés sur le champ à toute instance impartiale.

Ces pressions ont fait partie des discussions qu’Ali Chamkhani, Secrétaire du CSSN, Ghassem Soleimani, commandant de la Force Qods, et leur entourage ont eues avec Maliki, Fallah Fayyaz et d’autres personnes au sein du cabinet du Premier ministre à Bagdad (le 18 juillet 2014). De plus, lors de la visite de Zarif et de sa délégation qui comprenait des membres du CSSN et de la force Qods, il a été question d’intensifier le blocus du camp Liberty lors des discussions avec le personnel du bureau de Maliki et le comité chargé de la répression des Achrafiens. Ils ont demandé la coupure du carburant et des restrictions sévères en matière de vivres et de transport des maladies vers les hôpitaux.

Selon ces documents, les dirigeants iraniens ont dit aux autorités irakiennes que vu leurs échecs mutuels et répétés à éliminer l’OMPI au fil des divers massacres et en l’emprisonnant à Liberty, et vu l’échec des mesures de Martin Kobler, l’ancien représentant de l’ONU en Irak, pour forcer l’OMPI à capituler devant le régime des mollahs et à retourner en Iran, la seule issue pour la faire plier était un blocus total les privant de carburant, d’eau , de vivres, de soins médicaux et d’accès aux besoins essentiels.

A la suite de ces discussions, les autorités irakiennes ont d’abord intensifié leurs obstacles aux transports des malades de Liberty vers les hôpitaux de Bagdad et ont ensuite bloqué l’entrée du fuel et de la nourriture de telle manière que depuis le 13 aout, moins de 10% du carburant nécessaire a été livré dans le camp.

Selon ces documents, en retour, le régime des mollahs s’est engagée à soutenir les intérêts de Maliki et de ses bandes et de s’efforcer à le faire nommer lui et ses proches à des postes dans le nouveau gouvernement afin de les aider à échapper à des poursuites judiciaires et des châtiments en Irak et sur le plan international.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 6 septembre 2014

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe