mardi, janvier 31, 2023
AccueilCommuniqués CNRIAprès six jours de blocage à l’entrée de Liberty, la majorité d’une...

Après six jours de blocage à l’entrée de Liberty, la majorité d’une cargaison de vivres a pourri

26e jour de blocus renforcé et de blocage d’entrée du fuel à Liberty

Après six jours de blocage à l’entrée de Liberty, la majorité d’une cargaison de vivres a pourri CNRI – Ce 7 septembre marque le 26e jour de blocus renforcé inhumain du camp Liberty imposé par les forces de Maliki. Le 6 septembre, ces forces ont à nouveau empêché l’entrée d’un camion citerne de carburant dans le camp, le renvoyant dès l’entrée de la zone de l’aéroport.

 

Tandis que toute l’infrastructure du camp, les systèmes de refroidissement et les services dépendent du courant produit par les générateurs, ces 26 derniers jours, seuls quatre camions citernes ont été autorisés à entrer dans le camp, soit 10% du fuel nécessaire.

Par ailleurs, dans l’après-midi du 6 septembre, trois camions de vivres bloqués depuis le 1er septembre par les forces irakiennes ont finalement été autorisés à entrer dans le camp. Cependant les vires avaient pourri. Les habitants ont subi un grave préjudice à cet égard. Des photos des vivres décomposés sont jointes.

 

Ces 26 derniers jours, le gouvernement irakien a empêché l’entrée dans le camp du carburant nécessaire au nombre limité de véhicules qui circulent dans le camp. Ces derniers servent à transporter les malades et à assurer les services logistiques.

Soulignant que priver une population de carburant, de nourriture, de médicaments et de services médicaux relève du crime contre l’humanité et que les responsables doivent être traduits en justice, la Résistance iranienne demande une action urgente des USA et de l’ONU pour lever le blocus criminel de Liberty.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 septembre 2014

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe