mercredi, février 8, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireLes Iraniens dénoncent le programme nucléaire des mollahs

Les Iraniens dénoncent le programme nucléaire des mollahs

Les Iraniens dénoncent le programme nucléaire des mollahs Ils appellent le Conseil de Sécurité à imposer des sanctions au régime de Téhéran
 
Dans une déclaration, 200 associations iraniennes en Iran et à l’étranger dénoncent le programme clandestin d’armement nucléaire du régime et appelle à des sanctions générales contre la dictature religieuse.

« Le programme nucléaire du régime clérical non seulement sape la paix et la tranquillité dans la région, mais va aussi à l’encontre des intérêts suprêmes du peuple iranien. 90% des Iraniens demandent un changement de régime. Ce régime a exécuté 120.000 prisonniers politiques et exécuté ou condamné à mort 200 personnes pour les huit premiers mois de la présidence d’Ahmadinejad. Il veut se doter d’armes nucléaires pour renforcer sa situation fragile à l’intérieur du pays », affirme la déclaration.

Le texte signé par 200 associations iraniennes rappelle que “contrairement aux prétentions du régime, la plupart des Iraniens s’opposent à son projet nucléaire et demandent des sanctions contre Téhéran. Bien qu’ils aient payé jusqu’à présent un prix élevé pour se débarrasser des mollahs, les difficultés émanant des sanctions internationales sont bien plus acceptables pour les Iraniens que les souffrances qu’ils doivent endurer au quotidien sous le régime des mollahs ( …) Le régime de Téhéran a dilapidé des dizaines de milliards de dollars des ressources du peuple iranien dans son projet atomique, alors que selon les chiffres du régime, 80% de la population vivent sous le seuil de pauvreté et sont obligés pour survivre de vendre leurs reins et d’autres organes de leur corps, de tomber dans la prostitution et même de vendre leur propres enfants. »

Les associations soulignent que « l’envoi du dossier nucléaire du régime iranien au Conseil de Sécurité des Nations Unies doit être accompagné de sanctions générales. Nous appelons les pays occidentaux à couper leurs relations politiques, économiques et en matière de sécurité avec le régime iranien. »
La déclaration poursuit en ces termes: « La marque de terroriste collée au Moudjahidine du peuple d’Iran, la force axiale de la Résistance, fait partie de la politique de rapprochement  avec Téhéran. C’est la plus grande aide apportée aux mollahs dans leur répression de la population, le plus grand obstacle à un changement de régime en Iran et la plus grave erreur dans la lutte contre le terrorisme (…) La communauté internationale doit abandonner la complaisance, se tenir aux côtés du people iranien et de sa résistance et retirer la marque injuste et discréditée de terroriste contre les Moudjahidine. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 28 avril 2006