jeudi, décembre 8, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafLes forces irakiennes se préparent à une agression mortelle et un massacre...

Les forces irakiennes se préparent à une agression mortelle et un massacre des habitants d’Achraf

CNRI – Faisant fi des grands efforts de la communauté internationale pour aboutir à une issue pacifique pour Achraf, et du rejet croissant de la répression de ce camp par le peuple et les politiciens irakiens, le gouvernement de Bagdad qui relaie la politique dictée par le fascisme religieux au pouvoir en Iran, continue ses préparatifs d’une nouvelle agression mortelle. Voici certaines des démarches entreprises :

1. Pour préparer leur assaut contre la population sans défense d’Achraf, les forces irakiennes ont entamé des travaux de génie militaire autour du camp. Depuis le 29 novembre, à minuit, le bataillon de génie de la 5e division de l’armée irakienne a commencé à ériger un remblai de terre de 3 m de haut dans les parties du sud et de l’est de l’extérieur du camp. Les travaux de génie de ce bataillon continuent autour du camp. La 5e division irakienne a été la principale force qui a effectué l’assaut du 8 avril contre Achraf. Plusieurs de ses bataillons avaient pris part à l’agression.
Ce remblai de terre a été érigé à 15m de la clôture du camp et se trouve à proximité du siège des agents du ministère du Renseignement du régime iranien qui ont procédé pendant 654 jours à la torture psychologique des habitants d’Achraf en les menaçant de mort par voie de haut-parleurs, de torture et d’extradition, ainsi qu’à l’incendie du camp.

2. Selon des informations obtenues de l’intérieur du régime des mollahs, son ambassade à Bagdad a chargé un mollah à sa solde, Jaber Mamouri, de mener parallèlement aux travaux de la 5e division irakienne, un plan pour faire entrer des agents de la force de Qods à ‘Achraf. Le 1er décembre, à 2h30 du matin, ce mollah et des hommes à sa solde, se sont mis à arracher une partie de la clôture ouest du camp pour permettre à des hommes de Qods de pénétrer dans le camp. Cette tentative a été déjouée par la perspicacité et les vives protestations des habitants.

Jaber Mamouri a joué un rôle clé dans l’assaut du 7 janvier 2011 contre Achraf qui avait fait 175 blessés parmi les habitants. Il menaçait clairement les habitants de les assassiner et de les égorger. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que ce mollah tente d’arracher la barrière du camp pour y faire pénétrer des hommes de Qods.

3. Le vendredi 2 décembre, le mollah Jaber Mamouri et ses hommes se trouvaient à nouveau autour du camp pour mener une opération de reconnaissance. Ils ont encore tenté d’arracher la clôture à plusieurs endroits, mais ont à chaque fois été interrompus par les protestations des habitants.

La Résistance iranienne appelle le Conseil de sécurité, le Secrétaire général de l’Onu et son Représentant spécial en Irak, ainsi que l’Administration américaine à ne pas garder le silence face aux préparatifs politiques et militaires du gouvernement irakien pour un massacre des habitants d’Achraf et d’entreprendre les démarches nécessaires pour assurer la sécurité des habitants du camp par les casques bleus ou les forces américaines, jusqu’ leur transfert complet dans des pays tiers.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 décembre 2011

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe