lundi, février 6, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafLes forces irakiennes ont installé un nouveau poste dans Achraf

Les forces irakiennes ont installé un nouveau poste dans Achraf

Agents du Vevak transportés à l'entrée d'Achraf par les forces irakiennesElles ont blessé 10 Achrafiens à coups de bâtons, de barres de fer et de crosses

CNRI – Dans l’après-midi du vendredi 1er octobre, les forces irakiennes sur ordre du comité de répression d’Achraf, ont ouvert dans une action hostile un nouveau poste et environ 20 soldats armés dans la partie nord d’Achraf et y ont installé à cet effet un bungalow.

Très calmement, des Achrafiens sont allés voir les forces irakiennes pour connaître la raison de ce nouveau poste et cette occupation d’une partie du camp. Ils ont été reçus à coups de bâtons, de barres de fer, de matraques et de crosses de fusil. Dix résidents, blessés et contusionnés, ont été hospitalisés. Les forces irakiennes étaient sous le commandement de deux officiers de l’armée irakienne, le lieutenant-colonel Nezar, et le lieutenant Heidar.

Les forces irakiennes ont gravement endommagé les véhicules des Achrafiens et ont essayé, sans y parvenir, de prendre quatre résidents en otages. Les forces irakiennes ont également  découpé la clôture nord d’Achraf pour assurer le soutien de leurs hommes de l’autre côté de la clôture. Les 28 et 29 juillet 2009, c’est aussi à partir de là qu’elles avaient lancé leur attaque contre le camp.

Les Achrafiens victimes de l’agression ont voulu déposé plainte, mais la police a refusé de l’enregistrer.

Par ailleurs, toujours dans la matinée du 1er octobre, deux bungalows ont été installés à l’entrée d’Achraf pour les agents du ministère du Renseignement des mollahs (Vevak) qui se livrent à la torture psychologique des Achrafiens. Cela signifie qu’ils envisagent une installation permanente pour les agents du Vevak et de la force terroriste Qods à l’entrée du camp. Voilà huit mois que leurs présence est uniquement assurée par le soutien total des forces irakiennes. Les déplacements de ces agents se font dans les véhicules militaires irakiens (voir la photo).

Ces actions hostiles du comité de répression d’Achraf préparent ouvertement le terrain à une crise et une attaque violente contre les Achrafiens, qui donnera lieu à une catastrophe humanitaire. Le régime iranien profite de la situation actuelle en Irak pour accentuer ses pressions en vue de réprimer les Moudjahidine d’Achraf.

La Résistance du peuple iranien attire l’attention du Secrétaire général de l’ONU, de son représentant spécial en Irak, de l’ambassade des Etats-Unis et des forces américaines en Irak sur ces mesures répressives du gouvernement et des forces irakiennes. Elle leur demande d’intervenir pour empêcher un nouveau massacre des Achrafiens, et demande vigoureusement la réinstallation permanente des forces américaines et de l’équipe d’observateurs des Nations Unis à l’intérieur d’Achraf.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 octobre 2010