mardi, novembre 29, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafLe régime des mollahs : tout pays qui accueillera des résidents d’Achraf,...

Le régime des mollahs : tout pays qui accueillera des résidents d’Achraf, sera un ennemi

CNRI – Inquiet du soutien grandissant de la communauté internationale au plan du Parlement européen prônant le transfert des résidents d’Achraf vers des pays tiers, le régime des mollahs par la voix de Mohsen Rezaïn ancien commandant en chef des gardiens de la révolution et actuel secrétaire du Conseil de discernement des intérêts de l’Etat, a menacé : « tout pays particulièrement voisin qui accepterait la demande d’accueil des Moudjahidine, deviendrait automatiquement ennemi de l’Iran. Ces pays doivent être attentifs à cet aspect. »

D’autre part selon l’agence Fars, des Gardiens de la révolution, l’ambassadeur du régime de Téhéran à Bagdad, Hassan Danaïfar, lui-même un commandant de la force terroriste Qods, a déclaré : « Les Moudjahidine devraient quitter le sol irakien d’ici la fin de 2011, sinon le gouvernement irakien prendra des mesures dans ce sens ». Cette agence a également fabriqué une information ridicule en citant le magazine New Yorker prétendant que le Congrès américain aurait voté en 2008 un budget de 400 millions de dollars au service du Président des Etats-Unis pour fomenter de l’instabilité et de l’insécurité en Iran en alimentant des groupes comme l’OMPI.

Dans une autre dépêche intitulée « aveux de l’ambassadeur américain », l’agence écrit : « James Jeffrey, l’ambassadeur américain en Irak a avoué que compte tenu de la ferme décision du gouvernement irakien d’expulser les Moudjahidine avant la fin de 2011, les Etats-Unis n’ont d’autre choix que de collaborer avec l’ONU pour œuvrer au départ d’Irak  des Moudjahidine». Fars ajoute en le citant : « Mais pour le transfert des membres de ce groupe vers un autre pays il est nécessaire qu’au préalable cette organisation soit dissoute pour que ses membres puissent être placés sous la protection du Haut commissariat aux réfugiés de l’ONU et ensuite procéder à leur transfert. » 

En réalité, effrayé par les révoltes dans la région et surtout en Syrie, et redoutant de voir bouger le statu quo, et inquiet du développement de l’insurrection populaire en Iran, le régime des mollahs considère l’anéantissement de l’opposition organisée comme un pas essentiel à sa survie. C’est pourquoi sa seule option consiste à voir les habitants d’Achraf contraints à la capitulation ou à la destruction.

Compte tenu de cette situation dangereuse, la Résistance iranienne avertit une fois de plus que l’ONU et le gouvernement des Etats-Unis, particulièrement après le bain de sang du 8 avril, sont tenus responsables de la protection des résidents du camp, d’autant plus que les habitants ont été désarmés par les forces américaines et que l’accord signé avec chacun des Achrafiens engage les forces américaines à les protéger, dorénavant les Etats-Unis sont tenus responsables de tous les crimes du gouvernement irakien contre les résidents d’Achraf.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 6 juillet 2011
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe