jeudi, décembre 8, 2022
AccueilCommuniqués CNRILe gouvernement irakien empêche le transport à l’hôpital de 6 malades de...

Le gouvernement irakien empêche le transport à l’hôpital de 6 malades de Liberty

camp Liberty IraqCNRI – Le 4 aout, les forces irakiennes ont empêché six malades de Liberty de se rendre à l’hôpital à Bagdad. Deux était atteints d’un cancer et un troisième devaient subir une intervention chirurgicale.

Les patients avaient pris des rendez-vous dans deux hôpitaux de Bagdad depuis longtemps et le transport avait été coordonné avec les forces irakiennes. La veille, les agents du cabinet du premier ministre avaient précisé que les malades ne pourraient aller que dans un seul hôpital et que les accompagnateurs, infirmiers et traducteurs, devaient se limiter à deux, privant de fait deux malades de déplacement.

Dans la matinée du 4 aout, les agents irakiens ont renvoyé les quatres malades restants de l’entrée du camp sous prétexte qu’il fallait remplacer un des traducteurs. Pour ne pas perdre de temps et ne pas rater leur rendez-vous, les malades ont décidé d’y aller sans interprète, mais les agents du ont trouvé un autre prétexte, disant que deux cartes d’identité n’étaient pas les originales, empêchant ainsi deux malades de se rendre à l’hôpital. De fait, tous les patients ont raté leur rendez-vous.

Vingt habitants d’Achraf et de Liberty ont perdu la vie dans une douloureuse agonie en raison du siège médical inhumain ces six dernières années. S’ils avaient eu un accès libre aux soins médicaux la plupart seraient toujours en vie.  

La Résistance iranienne met en garde contre ces  actes inhumains et vu les obligations du gouvernement américain et de l’ONU sur la sécurité et la santé des habitants de Liberty, les appelle à une intervention urgente pour leur fournir un accès libre aux soins médicaux.  

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 aout 2014

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe