mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsLa milice et les pasdaran iraniens participent à la répression en Syrie

La milice et les pasdaran iraniens participent à la répression en Syrie

CNRI – Les forces répressives de Bashar al-Assad épaulées par les gardiens de la révolution du régime iranien n’ont pas hésité à commettre des crimes contre la jeunesse syrienne et les insurgés.

Selon l’Agence France Presse, de nombreux Syriens blessés lors des dernières attaques sanglantes et qui ont cherché refuge en Turquie, ont déclaré que les gardiens de la révolution et les forces répressives du régime iranien collaboraient pour étouffer les soulèvements syriens à chaque étape du processus.

L’un des jeunes a déclaré qu’il avait personnellement vu des gardes armés du régime iranien qui ne parlaient pas arabe et portaient des barbes ; au sein des forces armées syriennes il est interdit de porter la barbe.

Un autre jeune homme a déclaré que les forces du régime iranien portaient des vêtements noirs, ne parlaient pas arabes et que leurs armes étaient différentes de celles des forces syriennes. Il a déclaré que des snipers étaient des miliciens embusqués qui tiraient sur les manifestants.

Dans le même temps, selon Aljazeera, Recep Tayyip Erdogan, le Premier ministre turc a qualifié la répression des protestations d’ « inhumaine » et a déclaré que les pressions sur les opposants en Syrie étaient « ignobles et inacceptables ».

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe