mardi, janvier 31, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsLa Force Terroriste Qods et les mercenaires des mollahs préparent une mise...

La Force Terroriste Qods et les mercenaires des mollahs préparent une mise en scène en Irak

Les forces répressives irakiennes à AchrafJustification de crimes contre l’humanité et préparation du terrain à davantage de massacre 

Attaque contre Achraf – Communiqué n° 41

CNRI – Le régime des mollahs et ses agents irakiens sont pris de panique par la colère et l’indignation qu’ils ont provoquées au sein du peuple irakien et de l’opinion publique internationale avec l’attaque criminelle des forces irakiennes contre Achraf, sur ordre de Khamenei le guide suprême du régime iranien. Ils préparent une nouvelle mise en scène pour continuer le massacre des résidents d’Achraf et justifier leur crime contre l’humanité.

La force terroriste Qods et ses agents en Irak ont été chargés de l’exécution de basses œuvres « pour changer le climat montrant que les Monafeghine (nom péjoratif que le régime donne à l’OMPI) sont des victimes et dont les films sont diffusés sur toutes les télévisions ». Cela signifie que la télévision d’Etat Al Arakiya et les télévisions de langue arabe du régime iranien comme Al-Forate et Al-Alam, doivent monter des shows télévisés et organiser des conférences de presse en présence d’agents du régime de manière à montrer que « le peuple irakien, en particulier dans la province de Diyala, soutient l’attaque contre Achraf et le drapeau irakien qui y flotte et qu’il s’oppose à la présence des Moudjahidine dans cette région ». Ils doivent aussi faire de la propagande comme quoi les Moudjahidine du peuple à Achraf collaborent avec «des terroristes d’Al-Qaïda et des individus recherchés » en Irak et qu’un certain nombre d’entre eux ont été arrêtés à Achraf.

Les individus liés au régime iranien dans le « Jahaz » anti-terroriste du Premier ministre irakien et dans les organes locaux comme le gouvernorat de Khalis et les responsables de la sécurité de Diyala vont aider à l’exécution de ces mises en scènes ignobles.

La Résistance iranienne souligne qu’à cause de l’interdiction faite par les forces répressives irakiennes à l’entrée des journalistes et des défenseurs des droits de l’homme à Achraf, une grande partie des crimes des agents du régime iranien contre les résidents d’Achraf reste cachée aux yeux du monde. Elle appelle à nouveau l’ensemble des défenseurs des droits de l’homme, de la liberté d’expression et de la libre circulation des informations et les journalistes à tout faire pour entrer à Achraf et constater de près les crimes.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 30 juillet 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe