vendredi, décembre 2, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Tenue du sommet des non alignés dans des mesures de...

Iran : Tenue du sommet des non alignés dans des mesures de répression sans précédent

Etat d’alerte total des forces répressives, Téhéran et sa banlieue fermés pendant cinq jours, retrait des portraits de KhameneiCNRI – Le fascisme religieux en Iran tente dans sa propagande de faire passer la conférence des non alignés pour un signe de « stabilité et de sécurité intérieures », et de « développement du succès international du régime ». Cependant, une semaine auparavant, il avait instauré un quasi état de siège dans la capitale.

 

1- L’ensemble des forces répressives – pasdarans, milice du Bassij, forces de sécurité, ministère du renseignement et armée – ont été mises en état d’alerte total, les patrouilles et les points de contrôles de la milice et de la police devenant omniprésents.
Outre cet état d’alerte rouge des pasdarans et de la milice qui sont chargé de la sécurité du sommet, le chef des forces de sécurité Ahmad Reza Radan a déclaré : « 850 équipes de sécurité, 360 points de contrôle, 110.000 personnels avec 2900 véhicules et 2500 motos (…) ont créé quatre niveaux de sécurité et d’ordre (…) et une série de restrictions » concernant la sécurité à Téhéran. Il note aussi une « augmentation de la sécurité aux frontières, en particulier dans le sud-est et le nord-ouest de l’Iran » (agence de presse officielle Isna, 25 aout). Il a souligné que durant le sommet « il ne laissera rien passer » (médias officiels du 20 aout).

2- Parallèlement, les forces répressives se sont livrées ces derniers jours à des arrestations arbitraires sous prétexte de « nettoyage des centres de loisirs et des parcs » ou de ceux qui « veulent troubler l’ordre du sommet » (agence de presse Mehr du Ministère du renseignement, 25 aout), ont mis les lignes téléphoniques sur écoute et surveillent internet.

3- Pour empêcher la moindre velléité de protestation, sur ordre de Khamenei, tous les organes gouvernementaux, les banques et les centres commerciaux, les lieux publics comme les bibliothèques, seront fermés du 27 au 31 aout (5 jours). Or selon les autorités, ces fermetures portent un coup irréversible à l’économie du pays.

4- Outre Téhéran, la province d’Alborz (jouxtant Téhéran) sera également fermée.

5- Par peur de les voir détruire ou bruler par la jeunesse, les autorités ont fait retirer de très nombreux portraits de Khamenei, qui ont été remplacés par des panneaux publicitaires, ce qui a entrainé de multiples échanges très vifs au sein du régime.

Mais cette démonstration scandaleuse avec ces mesures répressives sans précédent et ce gaspillage de la richesse nationale, ont rencontré l’indifférence de la majorité des dirigeants des pays non alignés. Elles ne sauveront pas non plus le régime honni et illégitime des mollahs de ses crises dans le pays et sur la scène internationale.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 28 aout 2012

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe