mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceIran - Téléthon de la chaîne Sima-yé-Azadi dure 4 jours

Iran – Téléthon de la chaîne Sima-yé-Azadi dure 4 jours

Des milliers d’Iraniens en Iran et à l’étranger ont apporté leur aide financière à la chaîne Sima-ye- Azadi 

Le soutien massif à la Résistance et aux habitants du camp Liberty illustre l’aspiration du peuple iranien à un changement démocratique en Iran

Sima-ye-Azadi (Iran National Television IranNTV.com) a tenu sa dix-neuvième campagne de financement qui s’est déroulée durant 46 heures du 24 au 28 juillet.

Des milliers d’Iraniens à travers l’Iran et dans la diaspora ont participé au téléthon diffusé en direct par la chaîne Sima-ye-Azadi. Les contributions financières étaient annoncées par des appels via 39 lignes téléphoniques, mais en raison de la surcharge des lignes, de nombreuses personnes ont dû faire leurs contributions par Internet et les réseaux sociaux.

Certaines aides annonçaient le total d’une collecte faite auprès de plusieurs personnes. Des donateurs en Iran ont pu transmettre leurs contributions par le biais d’amis et de proches à l’étranger. Ils étaient de tous âges et de toutes les couches sociales, des travailleurs, des étudiants, des enseignants, etc.

En réunissant leurs moyens financiers modestes, plusieurs prisonniers politiques courageux d’Evine, de Gohardacht, de la prison centrale de Karadj, du Kurdistan et de l’Azerbaïdjan occidental, ont annoncé, en dépit des risques, leur solidarité.

Dans cette campagne qui intervenait en marge du 27e anniversaire du massacre de 30 000 prisonniers politiques en 1988 et le 6e anniversaire du massacre d’Achraf en 2009, les participants ont insisté sur leur soutien déterminé à l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI) et aux habitants du camp Liberty. Ils ont appelé les Nations-Unies et les États-Unis à tenir leurs engagements vis-à-vis de la sécurité et des droits fondamentaux de ces résistants.

Le soutien financier à cette chaîne de télévision a toujours été une ligne rouge pour le régime des mollahs, de nombreux prisonniers politiques ont été condamnés à des lourdes peines de prison ou ont été exécutés pour l’avoir franchie. Il y a tout juste un an, Gholamreza Khosravi, un prisonnier sympathisant de l’OMPI, arrêté pour avoir aidé financièrement la chaîne, a été exécuté après douze ans d’emprisonnement et de torture.

Avant lui, en mars 2011, Mohsen Dogmetchi, un marchand du bazar, a été tué à petit feu après des années d’emprisonnement et de torture. Arrêté pour avoir aidé financièrement l’OMPI et en raison de la présence de sa fille à Achraf, les tortionnaires du régime lui refusèrent tout soin alors qu’il était atteint du cancer.

Au cours des trois dernières décennies, Sima-ye-Azadi s’est attaché à rapporter des nouvelles sur la situation des droits humains en Iran et à révéler les projets terroristes et le programme d’armement nucléaire des mollahs, tout en reflétant le désir ardent des Iraniens pour la liberté et la démocratie. Elle jouit aujourd’hui d’un accueil considérable dans la population iranienne. C’est la raison pour laquelle la dictature religieuse a cherché durant toutes ces années à empêcher sa diffusion, notamment à travers le brouillage constant de ses fréquences.

Les Iraniens à l’intérieur et de la diaspora ont fait du soutien à cette chaîne le moyen de résister face aux mollahs et d’exprimer leur solidarité avec la Résistance. En participant activement à ses campagnes de financement, ils participent à développer et améliorer ses programmes.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 28 juillet 2015

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe