samedi, janvier 28, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Sept prisonniers pendus à Ispahan, Sanandaj et Borazdjan

Iran : Sept prisonniers pendus à Ispahan, Sanandaj et Borazdjan

Quatre prisonniers ont été pendus en public à Borazdjan

Le régime des mollahs a pendu deux prisonniers sans les nommer à la prison de la ville centrale d’Ispahan dimanche, a rapporté le site de la radiotélévision d’Etat. Quatre prisonniers ont été pendus en public par le régime à Borazdjan, dans le sud, dans la province de Bouchehr. Ils n’ont pas été identifiés.

Mahmoud Hachemi Chahroudi, chef du judiciaire des mollahs, avait interdit dans une directive les pendaisons publiques en janvier. Cependant, pour réprimer la montée des révoltes et des manifestations, le fascisme religieux au pouvoir en Iran, a pendu quatre prisonniers à Borazdjan.
 
Par ailleurs, le 10 juillet, le régime iranien a pendu un prisonnier nommé Ahmad Khalaj dans la prison centrale de Sanandaj dans le Kurdistan. Il était blessé et incapable de se tenir debout au moment de sa pendaison. De tels crimes s’opposent à toutes les normes internationales des droits humains.

Soulignant que le silence et l’inaction de la communauté internationale sur les violations brutales des droits de l’homme en Iran encouragent les mollahs à poursuivre et étendre leurs crimes, la Résistance iranienne appelle le Secrétaire général de l’ONU, le Conseil de sécurité, le haut commissariat aux droits de l’homme et les autres organes compétents internationaux à prendre des mesures urgentes pour empêcher la montée des exécutions en Iran. Elle appelle également le renvoi immédiat du bilan du régime iranien devant le conseil de sécurité pour l’adoption de mesures contraignantes.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 14 juillet 2008

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe