mardi, décembre 6, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceIran: Hommage des sympathisants de l’OMPI et unités de résistance aux victimes...

Iran: Hommage des sympathisants de l’OMPI et unités de résistance aux victimes du massacre de 1988 et des soulèvements

« On peut et on doit renverser ce régime »

Coïncidant avec le 32e anniversaire du massacre de 30 000 prisonniers politiques en Iran de l’été 1988, des unités de résistance et de jeunes partisans des Moudjahidine du peuple (OMPI/MEK) ont rendu hommage dans tout le pays aux martyrs de ce crime manifeste contre l’humanité. Ils ont appelé à la justice et à la poursuite des auteurs et des commanditaires, dont beaucoup sont actuellement en fonction et à des postes élevés du régime. Les militants ont également manifesté leur indignation face à l’exécution, le 5 août, de Mostafa Salehi, un manifestant emprisonné.

Ces activités ont eu lieu à Téhéran et dans diverses villes, comme Ispahan, Damavand, Tabriz, Karadj, Ahwaz, Racht, Hormozgan, Sari, Bandar Abbas, Shahriar, Dezfoul, Kerman, Ardebil, Khorramabad, Shoushtar, Sanandaj, Hamedan, Hashtgerd, Abadan, Sardasht, Shahreza (Ispahan), Chabahar, Kermanchah, Arak, Machad, Doroud, Chiraz, Saqez et Kachan.

Parmi les slogans on pouvait lire : « Maryam Radjavi : Les commanditaires du massacre de 30 000 militants de l’OMPI doivent être traduits en justice », « Maryam Radjavi : La jeunesse insurgée s’inspire des héros du massacre de 1988 », « Ni oubli, ni pardon pour le massacre des prisonniers sans défense de 1988 », « Il faut juger les auteurs et les commanditaires du massacre de 1988, un cas manifeste de crime contre l’humanité », « Le sacrifice des martyrs du massacre de 1988 inspire les insurgés d’aujourd’hui », « Le massacre de 1988 est le plus grand crime contre l’humanité resté impuni », « Massoud Radjavi : Les unités de résistance vont triompher », « Maryam Radjavi : notre engagement est de restaurer les droits du peuple qui lui ont été enlevés », « A bas Khamenei, Vive Radjavi », « Nous soutenons les grèves des travailleurs », « A bas l’oppresseur, qu’il soit chah ou mollah », « Vive Mostafa Salehi, martyr du soulèvement ».

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 13 août 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe