lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Plus de 87.900 décès dus au coronavirus dans 379 villes

Iran : Plus de 87.900 décès dus au coronavirus dans 379 villes

· Le gouverneur de Téhéran : Téhéran est toujours dans le rouge. Il n’y a pas eu de changement significatif dans le nombre d’hospitalisations et de décès. Environ 3800 malades sont hospitalisés pour un coronavirus, dont 3200 dans les unités de soins intensifs. (IRNA, 12 août 2020)

· Le ministère de la Santé du régime : Le nombre de villes en rouge dans les provinces d’Azerbaïdjan occidental, Ispahan, Qazvine, Alborz et Yazd, a augmenté. (IRNA, 13 août 2020)

· Un membre du conseil municipal de Téhéran : Le coronavirus est un problème qui ne connait pas de limites. La circulation entre les provinces à destination et en provenance de Téhéran est très élevée, et le fait qu’il soit le point central de la circulation en fait l’épicentre de la transmission du coronavirus. (Javan, 13 août 2020)

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé le 13 août 2020 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 379 villes d’Iran a dépassé les 87.900. Le nombre de victimes dans les provinces de Khorassan-Razavi est de 6.413, de Khouzistan 6062, de Mazandaran 4130, d’Ispahan 3891, de Lorestan 3602, de Sistan-Baloutchistan 2776, d’Alborz 2620, d’Azerbaïdjan occidental 2540, d’Azerbaïdjan oriental 2531, de Fars 2455, de Golestan 2444, de Hamedan 2239, de Khorassan du Nord 1362, de Kerman 1343, de Hormozgan 1135 et de Markazi 1066.

Le porte-parole du ministère de la santé a déclaré à l’IRNA ce 13 aout : « Le nombre de villes en rouge dans les provinces d’Azerbaïdjan occidental, Ispahan, Qazvin, Alborz et Yazd a augmenté. A l’heure actuelle, 139 villes du pays sont dans le rouge et 99 en état d’alerte.»

Alors que les luttes intestines entre les factions rivales du régime, associées à sa corruption généralisée et à la confusion de ses dirigeants, exacerbent l’ampleur de la catastrophe du coronavirus, Rohani a osé prétendre avoir réussi à faire face aux première et deuxième vagues de l’épidémie de coronavirus. Se référant aux décisions prises par le centre national de lutte contre le coronavirus (sous sa supervision), il a déclaré sans vergogne : « Les autorités internationales ont salué nos décisions ! »

Pendant ce temps, dans le Khorassan du Sud, un responsable de l’université des sciences médicales a déclaré hier à l’agence de presse officielle : « Le taux de mortalité dû au coronavirus dans le pays a augmenté de 5,7% et dans le Khorassan du Sud de 5,2%. Dans le Khorasan du Sud, le coronavirus tue une personne toutes les deux ou trois heures. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 13 août 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe