vendredi, décembre 2, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceConférence à Londres : "Non au bellicisme et à l'intégrisme" à l’approche...

Conférence à Londres : « Non au bellicisme et à l’intégrisme » à l’approche de l’Aïd al-Fitr

Conférence à Londres : "Non au bellicisme et à l'intégrisme" à l’approche de l'Aïd al-Fitr

Maryam Radjavi: l’islam est un messager de la liberté et du renversement de la tyrannie religieuse absolue

Le jeudi 28 avril 2022, à l’approche de l’Aïd el-Fitr, une conférence intitulée « Non au bellicisme et à l’intégrisme » s’est tenue à Londres, avec l’intervention de Mme Maryam Radjavi, la présidente élue du Conseil national de Résistance iranienne (CNRI). Plusieurs dignitaires politiques et religieux de divers pays ont également pris la parole lors de la conférence, certains par vidéo. Des membres des Moudjahidine du peuple (MEK / OMPI) à Achraf 3 en Albanie ont également participé à la conférence en ligne.

Des représentants et des personnalités politiques d’Égypte, de Jordanie, du Liban, du Yémen, de la Tunisie, d’Algérie, du Soudan, de la Mauritanie, d’Ukraine et de la Grande-Bretagne ont participé à la conférence, notamment Riyad Yassin, ancien ministre des Affaires étrangères et ambassadeur du Yémen en France, le général de division Ashraf Rifi, ancien ministre libanais de Justice; Tareq Mehdi Abdoltawab, ancien chef d’état-major de l’armée de l’air égyptienne, Hatem Ali al-Sar, ancien ministre du Commerce et ancien candidat présidentiel au Soudan, Moeen a-Roe’bi, ancien ministre libanais des affaires des réfugiés ; Bari Morgan, archevêque du Pays de Galles , Ata Abdah, membre du Parlement jordanien, Abdul Wahab Al-Mo’avazeh, membre du Parlement du Yémen, Tahar Boumedra, ancien directeur des droits de l’homme des Nations Unies en Irak ; Pavlo Kukhta, conseiller du ministre ukrainien de l’Énergie, Abdessalam Ould Horma, membre du Parlement mauritanien, Roger Lyons, ancien secrétaire général du syndicat MSF, et Christina Rees, écrivain et membre du Synode général de l’Église d’Angleterre.

Dans son discours intitulé « L’islam est le messager de la liberté et le renversement de la tyrannie religieuse absolue », Maryam Radjavi a déclaré : « Depuis lors, Khomeiny et ses successeurs ont réprimé au nom de l’islam. C’est au nom de l’islam qu’ils pillent. C’est au nom de l’islam qu’ils mènent des guerres. C’est au nom de l’Islam, qu’ils exportent le terrorisme et les crimes vers les pays de la région, ce qui est leur pire trahison. En fait, les mollahs d’Iran ont développé une idéologie antagonique à l’islam authentique. Ils ont développé l’intégrisme islamiste. Affronter cet intégrisme nécessite une antithèse et une alternative culturelle opposée. Cette puissante alternative est l’islam démocratique, tel que représenté par l’OMPI ». Elle a ajouté :  » Avec cette doctrine, la lutte contre le régime des mollahs s’est poursuivie pendant plus de 43 ans. Plus de 120 000 sont tombées en martyr mais cette lutte continue. Elle a souligné : « L’islam authentique » estime que les gouvernements doivent être fondés sur les voix du peuple. Elle a ajouté que les mollahs au pouvoir ont établi la discrimination religieuse et incité à l’hostilité entre chiites et sunnites« .

Dans son discours, Riyad Yassin a réitéré qu’en commettant des crimes et des meurtres, le régime au pouvoir en Iran utilise les milices houthies pour déstabiliser le Yémen et toute la région. Il a souhaité au peuple iranien liberté et démocratie.

Ashraf Rifi a déclaré: « La riche histoire de la civilisation, de la culture et de la religion iranienne a été déformée par le régime meurtrier au pouvoir et ses politiques. Semblable à ce qu’ils ont fait à l’Irak et à d’autres pays de la région, les mollahs ont occupé et pris le Liban en otage et l’utilisent pour faire du chantage dans leurs négociations avec l’Occident. Pourtant, nous avertissons l’Occident qu’aucune concession ne doit être faite au régime iranien depuis les poches du peuple libanais. Ce peuple n’accepte aucune solution qui offre des concessions au Hezbollah et au régime iranien au Liban. Depuis 40 ans, le régime essaie de convaincre le monde arabe et ses voisins qu’il n’y a pas d’alternative à son pouvoir et que si ce régime devait tomber, ce serait le chaos ou un pire régime pire. Or il existe une alternative sérieuse en Iran, le CNRI, qui est centré sur l’OMPI, avec plus d’un demi-siècle de lutte et le sacrifice de 120 000 martyrs dans cette voie, maintenant un soutien et un réseau solides à l’intérieur de l’Iran. Les protestations et les soulèvements qui ont lieu à l’intérieur de l’Iran montrent qu’avec le renversement de ce régime, sans aucun doute, un Iran démocratique et pacifique est en route, qui sera l’épicentre de la paix et de la stabilité dans la région, et c’est pourquoi l’OMPI est populaire dans les pays arabes et islamiques. Nous soutenons également leurs objectifs. Nous le faisons, et nous sommes avec le peuple iranien parce que nous avons des objectifs et des intérêts communs », a-t-il ajouté.

Ata Abdah a déclaré : « La tyrannie des mollahs ne se limite pas au peuple iranien, mais aussi au peuple irakien, syrien, yéménite et libanais, et a perturbé la sécurité et la stabilité de la région. Nous saluons les efforts de Mme Maryam Radjavi, de la Résistance iranienne et des glorieux héros d’Achraf 3, et nous saluons et soutenons le plan en 10 points de Mme Radjavi et soulignons que le monde libre se tient aux côtés de Mme Maryam Radjavi », a-t-il ajouté.

Se référant à la présidente élue du CNRI, l’archevêque de Galles, le Dr Barry Morgan, a déclaré : « Étant elle-même musulmane, Madame Radjavi propose un nouvel islam moderne et progressiste qui rejette totalement le fondamentalisme qui retient le pays, et présente une plate-forme démocratique qui offre à toutes les minorités religieuses et ethniques en Iran des droits égaux et la possibilité de façonner l’avenir de votre pays. Il a ajouté : « J’exhorte le Royaume-Uni et notre gouvernement à se tenir à vos côtés, à reconnaître votre lutte pour la liberté et la démocratie en Iran, tout comme nous le faisons en Ukraine« .

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI)
Le 28 avril 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe