jeudi, juillet 25, 2024
AccueilUncategorizedCélébration du Nouvel An iranien, Norouz, en scandant, « à bas...

Célébration du Nouvel An iranien, Norouz, en scandant, « à bas Khamenei »

Soulèvement en Iran – N° 248

Célébration du Nouvel An iranien, Norouz, en scandant « à bas le dictateur », « à bas Khamenei », « à bas le tyran, qu’il soit chah ou mollah »

Au 186e jour du soulèvement national, les forces répressives ont ouvert le feu sur les habitants de Mahabad qui célébraient Norouz

Pour marquer le 186e jour du soulèvement national et le début de l’année iranienne 1402, Téhéran et de nombreuses villes du Kurdistan, ainsi que Racht et Boroudjerd, ont scandé «à bas Khamenei » et « à bas le dictateur » dans la soirée du 20 mars pour célébrer Norouz.

À Sanandaj, les gens scandaient « liberté, liberté, liberté » et « à bas le tyran, qu’il soit chah ou mollah ». Des jeunes en colère ont fait tomber le panneau d’un centre de la milice du Bassidj. À Boukan, une cérémonie en l’honneur des martyrs du soulèvement a été accompagnée par des hymnes et des chants nationaux et révolutionnaires. Les gens ont allumé des feux et scandé « on ne capitule pas, on poursuit la voie des martyrs ».

À Saqqez, les gens se sont rassemblés sur la tombe de Mahsa Amini, martyre du soulèvement, et ont entonné des chants révolutionnaires en scandant « à bas le dictateur». Cependant, les forces de répression du régime ont attaqué le rassemblement. À Piranchahr, les gens ont organisé la cérémonie traditionnelle du Nouvel An en allumant le feu de Norouz et en scandant « les martyrs ne meurent pas en vain ». A Marivan, ils ont aussi honoré la mémoire des martyrs du soulèvement de cette ville.

À Mahabad, des jeunes gens courageux se sont rassemblés dans la rue pour scander « à bas le dictateur ». Les forces répressives ont attaqué la cérémonie de Norouz des habitants de Mahabad mardi matin, faisant plusieurs blessés.

À Téhéran, à la veille du Nouvel An, le slogan « à bas Khamenei » et d’autres slogans anti-régime ont résonné dans différents quartiers, notamment Seyed Khandan, Marzdaran, Shahr Ziba et la rue Shariati. Dans les premières heures de la nouvelle année, des familles de journalistes emprisonnés se sont rassemblées devant les murs de la prison de femmes de Qarchak à Varamine.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 21 mars 2023