lundi, février 6, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Quatre pendus en public dans deux villes

Iran : Quatre pendus en public dans deux villes

amputation des doigts– 15 prisonniers pendus en quatre jours
– un détenu amputé d’un bras et d’une jambe

CNRI – Trois prisonniers ont été pendus en public dans la ville de Babolsar dans le nord de l’Iran ce 14 avril. Un autre prisonnier, identifié comme Adnan Albuali, 28 ans, a été pendu en public dans la ville de Mahchahr dans le sud, le 13 avril.

Le Procureur général de Mahchahr a été cité disant qu'un prisonnier avait été condamné à se faire amputer d’un bras et d’une jambe et que la sentence avait été exécutée en prison. Il était accusé d’avoir participé à un vol à main armée.

Avec les pendaisons d'aujourd'hui, le nombre d'exécutions en plus d'une semaine se montent à 15. Les 8 et 11 avril, onze prisonniers avaient été pendus à Machad, Ispahan et Taybad.

Le régime iranien a recours à des pendaisons publiques et un nombre élevé d'exécutions pour intensifier le climat de peur afin d’empêcher les protestations populaires.

La Résistance iranienne appelle toutes les organisations des droits de l'homme, y compris le Haut Commissariat aux droits de l'homme et le Rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, à condamner les exécutions en Iran et à prendre des mesures urgentes pour arrêter la tendance actuelle.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 14 avril 2010