lundi, novembre 28, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Quatre étudiants arrêtés à l'Université de Chiraz

Iran : Quatre étudiants arrêtés à l’Université de Chiraz

 Ce qui porte le nombre d'arrestations à 8 et de convocations à 48  

CNRI – Samedi 10 janvier, le ministère du Renseignement (Vevak) du régime a arrêté quatre autres étudiants de l'université de Chiraz. Il s’agit de Saïd Khala-Atbari, Enayat Taghva, Abbas Rahmati et Ahmad Kohansal. Ils sont accusés d'avoir manifesté contre la détention de leurs camarades de classe.

Ces manifestations ont eu lieu les 9 et 10 janvier pour protester contre l'arrestation d’une première série de quatre étudiants de Chiraz et la convocation de 48 autres par le Vevak. Les protestataires brandissaient des pancartes où était écrit « libérez les quatre étudiants », « les étudiants emprisonnés doivent être libérés» et « tant qu'il y aura des prisons, nous seront tous incarcérés ». Ils ont déclaré que si leurs revendications ne sont pas satisfaites, ils entameront une grève de la faim illimitée et empêcheront les examens de se dérouler.

Rappelons que dans leurs protestations marquant la «Journée des étudiants » le 6 décembre, des étudiants avaient transformé les campus en théâtre de leur colère et de la haine du peuple iranien envers le fascisme religieux au pouvoir. En réaction à ces protestations, le régime des mollahs a arrêté des étudiants de diverses universités, dont quatre de celle de Chiraz le 3 janvier. Il s’agit d’Abdol-Jalil Reza’i, Kazem Reza’i, Mohsen Zarrine Kamar, et Loghman Ghaderi Goltappeh. Comme mentionné précédemment, 48 étudiants d ont été convoqués pour le Vevak.

Jusqu'à présent, le régime des mollahs a recouru à divers prétextes comme l'absence de juges, pour ne pas libérer les détenus. Des informations indiquent que le Vevak fait pression sur les détenus et les personnes condamnées à des « sanctions disciplinaires » pour obtenir des repentirs. Toutefois, ces étudiants épris de liberté sont restés déterminés quant à leurs justes revendications.

La Résistance iranienne condamne les arrestations et la répression des étudiants et met en garde contre la poursuite de ces arrestations ainsi que les menaces de torture et d'exécution à leur encontre. La Résistance iranienne appelle l’ensemble les organisations internationales des droits de l'homme et les organes, ainsi que les syndicats d'étudiants et de syndicats dans différents pays, à soutenir les étudiants iraniens des protestations, tout en protestant, à la généralisation de la répression des étudiants de l'Iran, en adoptant des mesures efficaces visant à mettre un terme à cette répression.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 10 janvier 2009

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe