vendredi, janvier 27, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsUn 106e jour du soulèvement, avec des manifestations à Zahedan, Khash et...

Un 106e jour du soulèvement, avec des manifestations à Zahedan, Khash et Rask et des portraits de Khamenei partis en fumée

Un 106e jour du soulèvement, avec des manifestations à Zahedan, Khash et Rask et des portraits de Khamenei partis en fumée

Soulèvement en Iran – N°209

« Les pasdarans commettent des crimes, Khamenei les soutient » ; « c’est l’année du sacrifice, on va renverser Seyed Ali [Khamenei] », « On ne veut pas d’un gouverneur de Daech »

Le vendredi 30 décembre, 106e jour du soulèvement, de courageux compatriotes baloutches dans plusieurs villes, comme Zahedan, Rask et Khash, ont manifesté après la prière du vendredi en scandant des slogans contre Khamenei, les pasdarans et la milice du Bassidj. Des milliers de personnes à Zahedan ont scandé des slogans tels que « à bas Khamenei », « à bas le dictateur », « les pasdarans commettent des crimes, Khamenei les soutient », « c’est l’année du sacrifice, on va renverser Seyed Ali [Khamenei] », « je tuerai celui qui a tué mon frère », « honte à toi Khamenei, dégage du pays ». Les manifestants ont mis le feu à des portraits de Khamenei et les ont piétinés. Les manifestants tenaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « interdit de courber la tête, chagrin interdit, deuil interdit » et « jurons sur le sang de nos camarades de résister jusqu’au bout ». Les femmes courageuses de Zahedan ont participé à cette manifestation en lançant des slogans comme « libérez les prisonniers politiques ».

Dans la ville de Rask et Khash, malgré un déploiement massif de forces répressives, les gens sont descendus dans les rues après la prière du vendredi pour scander des slogans similaires contre Khamenei et les gardiens de la révolution.

Les manifestants criaient « on ne veut pas d’un gouverneur de Daech, on n’en veut pas » en réponse à la nomination du pasdaran Mohammad Karami comme nouveau gouverneur du Sistan-Balouchistan. Auparavant, Karami était le commandant de la base Qods des forces terrestres des pasdarans dans le sud-est du pays et membre du Conseil de sécurité de la province du Sistan-Balouchistan, qui a joué le plus grand rôle dans les tueries dans cette région.

Vendredi à 1h00 du matin, les forces militaires et les agents en civil à Galikesh, dans la province de Golestan, ont ouvert le feu devant la mosquée sunnite de Jameh et le domicile de l’imam sunnite de la prière du vendredi, mais ils ont dû s’enfuir lorsque les gens se sont rassemblés dans le secteur. Vendredi, la population de Galikesh a organisé une grande manifestation pour protester contre les mesures répressives à l’encontre des sunnites. Vendredi à l’aube, des jeunes ont mis le feu au bâtiment de l’Organisation de propagande des mollahs à Gorgan.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a salué la population du Sistan-Baloutchistan à Zahedan, Khash et Rask et a déclaré qu’en criant « à bas Khamenei » et « à bas les pasdarans » et en brûlant les photos du guide suprême sanguinaire et tueur d’enfants, ils ont montré que les Iraniens de toutes les ethnies et religions sont déterminés à renverser le régime clérical et à établir la liberté et la souveraineté du peuple. C’est une révolution jusqu’à la victoire.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI)
Le 30 décembre 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe