samedi, février 4, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsManifestations d'enseignants et de retraités dans 21 provinces à l'occasion de la...

Manifestations d’enseignants et de retraités dans 21 provinces à l’occasion de la Journée internationale du Travail

Manifestations d'enseignants et de retraités dans 21 provinces à l'occasion de la Journée internationale du Travail

L’Iran- Manifestations

Les manifestants scandent :
« Les prisonniers politiques doivent être libérés », « Les enseignants emprisonnés doivent être libérés », « La prison n’est pas un lieu pour les enseignants, l’Iran n’est pas un lieu pour les tyrans »
« Travailleurs, enseignants, unissez-vous », « Étudiants, enseignants, unissez-vous », «Notre ennemi est ici (l’État), ils mentent en disant que c’est l’Amérique »

Le dimanche 1er mai 2022, lors de la Journée internationale du Travail, malgré de sévères mesures répressives et sécuritaires, et l’arrestation et l’intimidation d’un certain nombre d’enseignants des jours précédents, des enseignants et des retraités ont organisé des rassemblements de protestation dans au moins 55 villes de 21 provinces et exigé des réponses à leurs requêtes. Dans certaines villes, les travailleurs se sont joints aux enseignants et ont protesté.

Les manifestants scandaient : « Les prisonniers politiques doivent être libérés », « Les enseignants emprisonnés doivent être libérés », « La prison n’est pas un endroit pour les enseignants, l’Iran n’est pas un endroit pour les tyrans » « Raïsi illettré, c’est le dernier avertissement, l’enseignant est prêt à se révolter », « Menteur Raisi, qu’est-il arrivé à vos vaines promesses ?  » « Si un détournement de fonds (se référant au pillage soutenu par l’État) était empêché, nos problèmes seraient résolus. »

En raison de l’atmosphère de sécurité et de la présence importante de forces de sécurité en civil, les enseignants épris de liberté de Téhéran ont organisé un rassemblement dans le parc et les zones adjacentes au ministère de l’Éducation. Les enseignants ont manifesté devant les départements de l’éducation dans d’autres villes, notamment Arak, Kermanshah, Qazvin, Shiraz, Ahvaz, Bushehr, Saqez, Nourabad Fars, Homayoun Shahr, Tabriz, Karaj, Aligudarz, Yazd, Ispahan, Harsin, Khorramabad, Yasuj, Langarud, Dehdasht , Delfan, Rasht, Shooshtar, Marivan, Dehgolan, Islamabad Gharb, Gachsaran, Shahreza, Pol Dokhtar, Ardabil, Kamyaran, Lahijan, Izeh, Qom, Masjed Soleiman, Mahshahr, Sanandaj, Borujerd, Qazvin, Khorrambid Fars, Torbat Heydariyeh, Tonekabon, Qir et Kazerun, Mamasani, Urmia, Neyshabur, Bojnurd et Khorrambid.

Dans plusieurs villes, les forces répressives du régime ont menacé et arrêté des manifestants, en particulier des femmes, et ont battu des retraités âgés avec des matraques et les ont emmenés dans des camionnettes. Les manifestants ont crié que l’ère des brimades était fini.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a salué les enseignants, les travailleurs et les retraités qui manifestaient et a déclaré : « Une fois de plus, le jour de la Fête des travailleurs, vous êtes descendus dans les rues à travers le pays, a appelé à l’unité et a crié : « La prison n’est pas un lieu pour les enseignants, l’Iran n’est pas un lieu pour les tyrans ». Oui, le peuple et la Résistance, dans l’unité et la solidarité, balayeront les mollahs oppresseurs et criminels d’Iran, et libéreront cette belle patrie.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI)
Le 1 mai 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe