mercredi, février 28, 2024
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsL'arrestation de 19 Moudjahidine du peuple au Sistan-Baloutchistan revendiqué par les pasdaran

L’arrestation de 19 Moudjahidine du peuple au Sistan-Baloutchistan revendiqué par les pasdaran

L'arrestation de 19 Moudjahidine du peuple au Sistan-Baloutchistan revendiqué par les pasdaran

Dans une déclaration commune, le ministère du Renseignement et le renseignement du Corps des pasdarans au Sistan-Baloutchistan ont annoncé une opération conjointe contre le vaste réseau des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) dans la province et l’arrestation de 19 d’entre eux. Ils les ont accusés d’avoir attaqué des centres militaires et de la police et d’avoir mené de multiples opérations. Cette déclaration affirme bêtement qu’en plus de créer le chaos et l’insécurité, les forces de l’OMPI étaient responsables de « l’assassinat de personnalités ethniques et religieuses bien connues » !

Dans leur déclaration, les services de renseignement et le corps des pasdarans de Khamenei ont demandé aux « partisans du guide suprême » dans la province « de signaler les cas suspects au siège des informations du Renseignement ou des services de renseignement des pasdarans dès que possible, compte tenu des plans maléfiques de l’ennemi » !

À ce propos, le porte-parole de l’OMPI a déclaré que si Khamenei pense pouvoir, sous le couvert de la guerre à Gaza, réprimer Zahedan et la population baloutche insurgée, il se trompe lourdement et il recevra une ferme réponse des Baloutches et de tout le peuple d’Iran.

Il est clair, a ajouté le porte-parole, qu’avec l’allégation ridicule d’« assassinat de personnalités ethniques et religieuses connues » par l’OMPI, le régime veut effrayer les sujets qu’il vise pour les forcer à prendre position contre l’OMPI et que les prières du vendredi se déroulent sans le moindre problème.

Le porte-parole de l’OMPI a souligné que si le Renseignement et le Corps des pasdarans disent vrai, ils doivent accepter une visite du rapporteur spécial de l’ONU ou d’une délégation internationale d’avocats pour rencontrer les prisonniers afin de clarifier la vérité.