jeudi, février 9, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsDeuxième jour de manifestations des Iraniens à Stockholm

Deuxième jour de manifestations des Iraniens à Stockholm

Deuxième jour de manifestations des Iraniens à Stockholm

Deuxième jour de manifestations des Iraniens à Stockholm ; perturbation de la mise en scène ridicule du Vevak devant le tribunal de Hamid Noury.

• Craignant la forte présence des Iraniens, le régime a fait appel à deux mercenaires non iraniens pour sa mise en scène.

• Les Iraniens scandaient : « Mercenaire du Vevak, dégage ! », « Assassins d’Abadan, votre procès arrive », « fermez l’ambassade des mollahs, ce repaire d’espions »

Pour la deuxième journée consécutive, un grand nombre d’Iraniens se sont rassemblés dans la matinée de ce 10 juin devant le palais de justice de Stockholm, où est jugé Hamid Noury, un des bourreaux du massacre de prisonniers politiques en 1988 en Iran. Ils ont protesté contre la mise en scène piteuse des mercenaires du ministère du Renseignement (Vevak) du régime iranien devant le tribunal. Ils ont scandé : « Assassins d’Abadan, votre procès arrive », « fermez l’ambassade des mollahs, ce repaire d’espions », « Expulsez les mercenaires », « Meurtrier de 1988, ton procès arrive ».

Craignant la forte présence des Iraniens, le Vevak et sa branche infâme, l’association Habilian, ont recruté deux mercenaires non iraniens pour installer des pancartes et des affiches, en plus de Shayan, un agent bien connu présent sur les lieux hier.

La police a éloigné les mercenaires et leur cirque du tribunal et les a protégés. Cependant, des Iraniens responsables et épris de liberté ont perturbé ce spectacle ridicule, déchiré leurs pancartes et peint au spray leurs voitures. Les tentatives pour monter à nouveau ce spectacle ont été vaines, et les deux mercenaires engagés sont partis une heure plus tard.
Dix partisans de l’OMPI et des Iraniens ont été arrêtés devant le tribunal où est jugé Hamid Noury pour avoir affronté les mercenaires.

Les manifestants ont une fois de plus demandé au gouvernement suédois d’arrêter, de poursuivre et d’expulser les agents et mercenaires du Vevak et de la Force terroriste Qods, et de révoquer leur citoyenneté et leurs passeports, car leur seule mission est d’espionner et de faciliter les actes terroristes. La sécurité des réfugiés en Suède exige une telle mesure.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 10 juin 2022