vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsAu 35e jour du soulèvement, poursuite des manifestations à Téhéran et en...

Au 35e jour du soulèvement, poursuite des manifestations à Téhéran et en province

Au 35e jour du soulèvement, poursuite des manifestations à Téhéran et en province

Soulèvement en Iran – N°69

Tabriz se lève pour l’anniversaire de Sattar Khan, héros historique national

Le 20 octobre, dans la soirée du 35e jour du soulèvement national, Téhéran et diverses villes ont manifesté, notamment Tabriz, Sanandaj, Gorgan, Karadj, Pardissan de Qom, Ispahan, Khorasgan d’Ispahan, Kermanchah, Kerman, Piranchahr, Yazd, Babol, Babolsar et Junghan. Outres les protestations, des heurts ont éclaté avec les forces répressives.

À Tabriz, jeudi soir, pour l’anniversaire de la naissance de Sattar Khan, « Commandant national » de la Révolution constitutionnelle de 1906, plusieurs quartiers de la ville ont manifesté en scandant « à bas le dictateur ». Des affrontements avec les agents ont eu lieu et les protestataires ont bloqué des voies d’accès en allumant des feux.

Dans divers quartiers de Téhéran, dont Ekbatan, Sadeghieh, Geisha, Chitgar, Pounak et Saadatabad, etc., les manifestants scandaient « à bas Khamenei », « Khamenei, monstre sanguinaire, on va t’envoyer sous terre », et « à bas la dictature religieuse pour toutes ses années de crimes ». A Chitgar, répliquant aux tirs de gaz lacrymogènes, les manifestants ont chargé les agents et réussi à leur faire prendre la fuite.

A Sanandaj, de jeunes insurgés ont incendié la base de la milice du Bassidj. Lors des manifestations de Piranchahr, des heurts avec les forces répressives ont été signalés. A Karadj, de jeunes intrépides ont attaqué un véhicule ambulancier sans plaque d’immatriculation, utilisé par des agents en civil à qui ils ont donné une raclée. A Junghan, dans la province de Chaharmahal-Bakhtiari, des jeunes rebelles ont incendié un véhicule des forces répressives.

L’agence Irna du 21 octobre a cité Mohammad Kazem Taqvi, commandant de la police de la province de Khorassan-Razavi, déclarant : « Lors des récents troubles, les plus grands dégâts ont été causés aux [miliciens du] Bassij et aux agents de police, de sorte qu’au cours de cette période, plus de 200 collègues ont été blessés dans la province. »

Parallèlement, le 20 octobre, des Iraniens épris de liberté et des partisans des Moudjahidine du peuple (OMPI/MEK) ont organisé des sit-in à Londres, Berlin et Stockholm pour condamner le grand crime commis à la prison d’Evine et soutenir les prisonniers politiques.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 21 octobre 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe