samedi, février 4, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsAu 126e jour du soulèvement, hommage aux martyrs à Izeh et Dehgolan

Au 126e jour du soulèvement, hommage aux martyrs à Izeh et Dehgolan

Au 126e jour du soulèvement, hommage aux martyrs à Izeh et Dehgolan

Soulèvement en Iran – N° 228

« à bas Khamenei, maudit soit Khomeiny »,  » je tuerai celui qui a tué ma sœur », « à bas les pasdarans », « Khamenei assassin, son régime est illégitime »

Jeudi 19 janvier, 126e jour du soulèvement national, la cérémonie du 40e jour de deuil de la martyre Donya Farhadi s’est tenue à Izeh aux cris de « à bas Khamenei, maudit soit Khomeiny », « cette fleur effeuillée en offrande à la patrie », « je tuerai, celui qui a tué ma sœur », « ils ont emmené notre Donya et ils ont rendu son corps » et « les Bakhtiari préfèrent la mort à l’humiliation ». Donya Farhadi, une étudiante en architecture de 21 ans à l’université d’Ahwaz, avait disparu le 7 décembre et sa famille a retrouvé son corps sans vie le 15 décembre sur une rive du fleuve Karoun.

La cérémonie du 40e jour de deuil du martyr Shadman Ahmadi s’est tenue à Dehgolan avec une foule nombreuse qui scandait « à bas les pasdarans », « Khamenei assassin, son régime est illégitime » et « un martyr ne meurt pas ». Shadman Ahmadi avait été kidnappé à son domicile à Dehgolan par des agents du renseignement avant de mourir sous la torture le 8 décembre.

Mercredi soir, dans la cité d’Ekbatan, sur le boulevard Ferdous et dans le quartier Marz-Daran de Téhéran, les slogans nocturnes de « à bas le dictateur« , « Khamenei Zahak (tyran légendaire), on va t’envoyer sous terre  » et « liberté, liberté, liberté » résonnaient depuis les bâtiments.

Mercredi soir, un groupe de filles courageuses des unités de résistance a défilé dans une rues de Téhéran en scandant « à bas l’oppresseur, qu’il soit chah ou mollah », « que les peuples du monde sachent que Massoud est notre leader, l’armée de libération est notre dernière réponse », « vive Radjavi », « à bas la dictature religieuse », « liberté, démocratie avec Maryam Radjavi », « dans chaque rue, chaque place, les Moudjahidine sont là », « c’est le dernier message, une exécution et c’est un soulèvement » et « la démocratie arrive, nous le pouvons, nous le devons« .

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 19 janvier 2023

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe