mercredi, février 1, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsAu 127e jour du soulèvement, manifestations à Zahedan, Khash, Rask et Galikash

Au 127e jour du soulèvement, manifestations à Zahedan, Khash, Rask et Galikash

Au 127e jour du soulèvement, manifestations à Zahedan, Khash, Rask et Galikash

Soulèvement en Iran – N° 229

« A bas Khamenei », « c’est l’année du sacrifice, on va renverser Seyed Ali [Khamenei] », «ni monarchie, ni théocratie, démocratie, égalité », « à bas la milice du Bassidj, à bas les pasdarans », « je tuerai celui qui a tué mon frère »

Le vendredi 20 janvier, au 127e jour du soulèvement national, des milliers de personnes ont manifesté à Zahedan, malgré de sévères mesures répressives, après la prière du vendredi. Les manifestants scandaient : « A bas Khamenei », « Khamenei assassin, son régime est illégitime», «Khamenei, honte à toi, dégage du pays », « ni monarchie, ni théocratie, démocratie, égalité », « à coups de canon, de char ou de mitraille, que les mollahs aillent au diable », « c’est l’année du sacrifice, on va renverser Seyed Ali [Khamenei] », « à bas la milice du Bassidj, à bas les pasdarans », « pasdarans, miliciens du Bassidj, vous êtes notre Daech », « je tuerai celui qui a tué mon frère », « on ne veut pas d’une république des exécutions » et « milicien sans honneur ne porte pas de vêtement baloutches ».

Les pasdarans, chargés du contrôle de Zahedan et le gouverneur de la ville ont déployé de nombreuses forces répressives et mis en place au moins 15 nouveaux points de contrôle pour empêcher les manifestations populaires. Sur les pancartes des manifestants, on pouvait lire : « nous vengerons le sang de nos martyrs ».

Dans la ville de Khash, les gens ont manifesté dans les rues après la prière du vendredi en lançant les slogans « à bas Khamenei » et « à bas la milice du Bassidj ».

Les habitants de Rask ont manifesté aux cris de « à bas Khamenei », « à bas le dictateur » et «Khamenei, honte à toi, dégage du pays ».

Vendredi dans la ville de Galikesh (province de Golestan), des centaines de sunnites se sont rassemblés devant le domicile de l’imam du vendredi Molavi Mohammad Hossein Gorguitch pour protester contre son assignation à résidence. Un groupe de manifestants a organisé un sit-in devant chez lui depuis quelques jours, malgré le froid glacial et les mesures répressives, pour empêcher son arrestation. Dans son sermon de la prière du vendredi il y a deux semaines, il avait protesté contre la répression, le meurtre et l’exécution de manifestants.

La nuit dernière, Bandar Abbas a retenti du slogan « c’est l’année du sacrifice, on va renverser Seyed Ali [Khamenei] » et à Mahabad et Saqqez les habitants ont célébré dans les rues avec des feux d’artifice la résolution du Parlement européen pour l’inscription des pasdarans sur la liste du terrorisme.

Mansour Hormazi, blessé dans le massacre des manifestants de Zahedan le 30 septembre dernier, est décédé le 16 janvier après un long coma.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 20 janvier 2023

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe