samedi, décembre 3, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran Protestations36e jour du soulèvement national : grande manifestation à Zahedan et manifestations...

36e jour du soulèvement national : grande manifestation à Zahedan et manifestations nocturnes à travers l’Iran

36e jour du soulèvement national : grande manifestation à Zahedan et manifestations nocturnes à travers l’Iran

Soulèvement en Iran – N°71

Le vendredi 21 octobre, au 36e jour du soulèvement national, à la suite des manifestations massives à Zahedan, diverses villes comme Téhéran lui ont emboité le pas à la nuit tombée au rythme des cris « à bas le dictateur » et d’accrochages sporadiques avec les forces répressives. Dans la capitale, les quartiers d’Amirabad, Sattar Khan, Saadat Abad, le secteur de Shahran et d’autres quartiers ont connu leurs manifetsations nocturnes. Les gens scandaient « à bas le dictateur », « Khamenei, assassin, son pouvoir est illégitime » et « c’est l’année du sacrifice, on va renverser Seyed Ali [Khamenei] ».

Des manifestations nocturnes ont aussi secoué Sanandaj, Tabriz, Shoushtar, Ispahan, Oroumieh, Khoi, Gatchine d’Hormozgan, et d’autres. Dans certaines villes, des jeunes ont bloqué des routes en allumant des feux sur la chaussée. A Tabriz, au carrefour Amine, des accrochaes sporadiques ont été signalés. La jeunesse insurgée de Sanandaj a incendié la voiture d’un juge criminel. A Ispahan, notamment à Chaharbagh, Khaneh-Esfahan et Rahnan, les slogans « c’est l’année du sacrifice, on va renverser Seyed Ali [Khamenei] », et « à coups de canons, de char ou de mitraille, il faut tuer les mollahs » ont retenti. Dans certains secteurs, « à bas le dictateur » fusait des maisons. Les jeunes d’Ardebil ont roué de coups un mollah.

Jeudi soir, dans la ville de Lali (province du Khouzistan), un affrontement a opposé la population aux agents criminels de Khamenei. Les gens ont ouvert le feu sur les agents répressifs et en ont blessé certains.

Le chef de la police de la province du Sistan-Balouchistan, le pasdaran Ahmed Taheri, a déclaré à propos de la grande manifestation de vendredi à Zahedan : « Grâce à l’intervention à temps de la police, environ 57 émeutiers ont été arrêtés, et tous les meneurs et instigateurs ont également été identifiés. L’opération pour les arrêter continue (…) Tous les casseurs seront identifiés et arrêtés. » » (Site Entekhab,21 octobre 2022)

Vendredi, le mollah Mohammad Nabi Mousavi-Fard, imam du vendredi à Arak a déclaré à propos des personnes arrêtées : « 95% de ces individus sont célibataires, 80% ont le baccalauréat et 20% des diplomes d’études supérieures. 60 % de ces individus ont entre 15 et 20 ans, 20 % ont entre 20 et 30 ans et 20 % ont plus de 30 ans. »

Le mollah Ahmad Khatami, l’imam du vendredi de Téhéran, a déclaré : « Ceux qui ont été dupés, trompés (…) doivent être libérés sous condition qu’ils s’engagent à ne plus revenir dans les émeutes. Pour ceux qui sont des meneurs des émeutes, il n’y aura pas de pitié, c’est un lieu de souffrance pour les infidèles. La justice doit les traiter de manière à ce que même la prochaine génération n’ait pas envie de se révolter. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 22 octobre 2022

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe