mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : meurtre sauvage d'un prisonnier dans un camp de travaux forcés

Iran : meurtre sauvage d’un prisonnier dans un camp de travaux forcés

 CNRI – Un prisonnier a été sauvagement battu à mort au camp de travaux forcés d’Assad-Abad le 10 mai, selon des informations venant d'Iran. Le prisonnier, qui souffrait de problèmes rénaux, s’appelle Babak Farokhi. Il avait été interné dans le camp 10 jours avant l'incident, sur des charges de délit lié aux stupéfiants. Il a dû passer par les conditions intolérables dans le camp, qui est une annexe de la prison centrale d'Ispahan.

Selon ces informations, les gardiens de la révolution dans le camp exercent des pressions mentales et physiques sur les prisonniers et les humilient avec des traitements inhumains.

Asghar Kianpour, Abdullahi Daryouch et Asghar Montazeran figurent au nombre des gardes directement impliqués dans les actes de torture et de persécution.

En août dernier, 18 prisonnières étaient mortes dans d’atroces conditions au camp de Kahrizak. Les gardiens de prison avaient enfermé les 18 victimes dans des conteneurs de métal dans la chaleur brûlante de l'été. Ces prisonnières étaient mortes de déshydratation, de problèmes respiratoires et d'absence de soins.

La Résistance iranienne appelle toutes les organisations des droits de l'homme à condamner ce crime choquant et à prendre les mesures nécessaires pour sauver la vie des prisonniers sans défense. Elle invite également le Secrétaire général des Nations unies, le Conseil de sécurité et le Haut Commissaire aux droits de l'homme à nommer une mission d'enquête internationale sur la situation des prisons en Iran.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 16 mai 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe