lundi, janvier 30, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsIran : Manifestation d’Iraniens à Genève contre les complots du régime des...

Iran : Manifestation d’Iraniens à Genève contre les complots du régime des mollahs

Rassemblement à Genève d'Iraniens pour le maintien de la protection de la Cité d'Achraf en Irak par les forces de la CoalitionManifestation d’Iraniens à Genève, mise en garde contre le complot du régime des mollahs contre Achraf et une catastrophe humaine

Appel à la force multinationale, au Secrétaire général de l'ONU et au CICR pour garantir la protection d'Achraf

CNRI – Des centaines d'Iraniens résidant en Suisse se sont rassemblés ce mercredi 20 août devant le siège de l'ONU à Genève pour mettre en garde contre les complots et le chantage du régime des mollahs contre la Cité d'Achraf, où résident les membres de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI). Ils ont exigé que la force multinationale et les Etats-Unis s’élèvent contre ces complots et qu’ils continuent de garantir la protection des résidents d'Achraf. 

 

Manifestation d’Iraniens à Genève, mise en garde contre le complot du régime des mollahs contre Achraf et une catastrophe humaine

Appel à la force multinationale, au Secrétaire général de l'ONU et au CICR pour garantir la protection d'Achraf

Rassemblement d'Iraniens à Genève en faveur du maintien de la protection de la Cité d'Achraf par les forces de la Coalition en IrakCNRI – Des centaines d'Iraniens résidant en Suisse se sont rassemblés ce mercredi 20 août devant le siège de l'ONU à Genève pour mettre en garde contre les complots et le chantage du régime des mollahs contre la Cité d'Achraf, où résident les membres de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI). Ils ont exigé que la force multinationale et les Etats-Unis s’élèvent contre ces complots et qu’ils continuent de garantir la protection des résidents d'Achraf. 

Tout en rappelant la responsabilité de la force multinationale pour appliquer et sauvegarder le droit international humanitaire, le droit international et le principe de non-refoulement, les manifestants ont mise en garde contre le transfert de la protection d'Achraf aux forces gouvernementales irakiennes, mesure qui prépare uniquement le terrain à une catastrophe humanitaire. 

Les manifestants, dont beaucoup de proches et de parents se trouvent actuellement à Achraf, ont demandé au Secrétaire général de l'ONU, au CICR et aux instances concernées d'éviter cette catastrophe en intervenant activement et en prenant explicitement position pour que la force multinationale continue à se charger de la protection d'Achraf. 

Faisant face à la montée du mécontentement social en Iran et à un isolement international accru, le régime des mollahs a augmenté ses pressions contre la ville d'Achraf ces dernières semaines.  Le régime cherche à faire d’une pierre deux coups en demandant l'extradition, l'expulsion et le massacre des résidents d’Achraf : Se débarrasser d'une opposition démocratique en même temps que de l'obstacle politique et culturel le plus important au développement de son influence néfaste en Irak. Plus de cinq millions d’Irakiens en juin 2006 et trois millions de chi'ites irakiens en juin 2008 avaient qualifié l'OMPI, dans deux déclarations séparées, de rempart solide contre la percée de l'intégrisme et de l'extrémisme religieux venant d'Iran.  

Des personnalités politiques et des défenseurs des droits de l'Homme suisses, notamment M. Jean-Pierre Lagnaux, secrétaire général de l'Association Education et Libération en Suisse et en France, Mme Denise Kessler (chargée de la question des femmes au parti démocrate-chrétien genevois),  ainsi que Mme Erica Ziegler et le Pr. Marc Henzelin, avocat suisse de renom, spécialiste en droit international et un des avocats des résidents d'Achraf auprès desquels il se trouvait la semaine dernière, ont pris la parole à ce rassemblement.  Ils ont fait le point sur les droits dont jouissent les résidants d'Achraf en tant que « personnes protégées » en vertu de la IVe Convention de Genève, et ont rappelé que leur protection incombait à la force multinationale en Irak. 

En juillet 2004, plus de 3500 résidents d'Achraf ont obtenu le statut de « personnes protégées en vertu de la IVe Convention de Genève » au bout d’une enquête lancée en mai 2003 par divers organes gouvernementaux américains qui a duré seize mois. Leur protection a alors été confiée à la force multinationale en Irak.  Le parlement du canton de Genève a adopté une résolution l'an dernier en soutien aux résidents d'Achraf et à leurs droits. 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 20 août 2008

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe