vendredi, décembre 2, 2022
AccueilCommuniqués CNRIIran : les pasdaran reconnaissent avoir fourni des missiles au despote syrien...

Iran : les pasdaran reconnaissent avoir fourni des missiles au despote syrien et au Hezbollah

les pasdaran hadjizadehLe général Hadjizadeh qui commande la section aérospatiale du corps des gardiens de la révolution en Iran, a reconnu dans une interview que c’est le régime iranien qui régit le système de missile de la dictature de Bachar al-Assad et du Hezbollah libanais.

« Les usines qui fabriquent les missiles en Syrie sont construites par l’Iran et ce sont des missiles conçus par l’Iran qui y sont fabriqués (…) Des usines de missiles ont été délocalisées de l’Iran en Syrie (…) même le front de la résistance a appris de l’Iran à fabriquer ses missiles. Le Hezbollah libanais et la résistance palestinienne dans ce secteur – de missiles – ont acquis de bonnes capacités et désormais il y a des missiles partout et ils occupent une place particulière », a-t-il déclaré. (Agence Fars, affiliée aux pasdaran, 11 novembre 2014)

Or des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU interdisent au régime iranien d’exporter des armes et des missiles. La complaisance des pays occidentaux a encouragé le régime iranien à violer les résolutions, les lois et les conventions internationales.

Dans une fausse démonstration de force, le général Hadjizadeh a avancé que « nos premiers missiles ‘pour-frapper-Israël’ avait juste une portée de 1100 km (…) Ils ont été complétés en diverses étapes jusqu’à ce que nous sortions aujourd’hui les missiles Sedjil qui sont des missiles à plusieurs étages à carburant solide avec une portée de 2000 km qui sont désormais déployés et abondants dans nos unités. »

« Aujourd’hui nous possédons également les missiles Hormoz-1 et Hormoz-2. Chacun est doté de ses propres caractéristiques et peut frapper des navires, des cuirassés et des croiseurs à longues distances », a-t-il expliqué.

Hadjizadeh a précisé que tous ces projets ont été mis en œuvre avec « l’exhortation et l’encouragement » de Khamenei en personne et que c’était grâce à « la sagesse de son Excellence que nous avons fabriqué des missiles qui peuvent toucher leurs cibles avec précision et il insistait là-dessus depuis longtemps ».

Le régime des mollahs est acculé dans l’impasse des négociations nucléaires, qu’il a reçu un coup majeur avec la mise à l’écart de Maliki en Irak et qu’il est décrié et honni dans le monde arabe et musulman pour ses crimes en Syrie. Il cherche donc par une fausse démonstration de force et en menaçant la communauté internationale, à couvrir la faiblesse de sa position et à éviter l’adoption d’une politique de fermeté.

Secrétariat du Conseil national de la résistance iranienne
Le 11 novembre 2014

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe